Iz, chronique d’un succès post-mortem

  • A
  • A
Iz, chronique d’un succès post-mortem
Iz sur la pochette de son album Alone in Iz World.@ Mercury
Partagez sur :

Le chanteur hawaïen est mort en 1997. Son single Over the rainbow est n°1 des ventes.

Il est mort il y a treize ans mais sa chanson est dans toutes les têtes. Avec Over the rainbow, Iz se classe au sommet des ventes françaises cette semaine. C'est le second plus grand écart de l’histoire de la musique entre son décès et la première place d’un classement musical, après Charlie Chaplin. Pourtant, Iz, de son vrai nom Israel Kamakawiwo’ole, était encore inconnu en France et en Europe il y a quelques mois.

C’est Mercury, de la maison de disques Universal, qui fleure le filon, fin 2010. Le label achète les droits auprès d’un petit label hawaïen, qui jusque-là ne les avait cédés qu’aux Etats-Unis. L’album Alone in Iz World (Seul dans son monde) sort fin novembre dernier. Il se hisse déjà 2e des meilleures ventes d’album françaises, et 1er pour les singles cette semaine.

Un joli coup d’Universal, certes, mais le risque n’était pas si grand. Over the rainbow, interprétée à l’origine par Judy Garland, dans Le Magicien d’Oz, était déjà un tube outre-Atlantique. Et les Français l’avaient déjà dans la tête. La chanson figure en effet au générique de films à grand succès comme Rencontre avec Joe Black, ou dans des publicités.

Et sur le continent américain, Iz accède au statut de star avant sa mort. Né en 1959 à Honolulu, il sort son premier album en 1976, avec le groupe The Makaha Sons of Ni’ihau, et lance sa carrière solo en 1993.

Cet obèse (350 kg) à la voix d’or accumule les récompenses, jusqu’à quelques jours avant sa mort, en 1997. De sa chambre d’hôpital, il regarde la télévision et se voit décerner par l’HARA le titre de chanteur de l’année.

Il meurt peu après, des suites d’une insuffisance cardiaque liée à son poids, à 38 ans. Ses funérailles, le 10 juillet 1997, sont colossales. Plus de 15.000 personnes y assistent, les drapeaux d’Hawaï sont en berne sur les bâtiments fédéraux. Et, premier non-politique à recevoir cet honneur, son cercueil est exposé dans le capitole de l’Etat. Deux jours plus tard, ses cendres sont dispersées dans l’océan pacifique, au large de Makua Beach.

Treize ans plus tard, Universal compte bien surfer à fond sur la vague Iz. La maison de disques devrait sortir un deuxième album du chanteur en mars, Facing Future.