Il était bien la voix des Bronzés

  • A
  • A
Il était bien la voix des Bronzés
@ CCFC
Partagez sur :

Jean-Denis Perez est bien l’interprète du générique du film. Pour les indemnités, il attendra.

Just because of you, I'm beging on you, you know it's for you, I'm feeling for you…Une voix aigüe, un rythme effréné : personne n’a oublié le générique des Bronzés font du ski. Pourtant, son interprète, lui, était complètement tombé aux oubliettes…jusqu’à ce qu’il réclame 800.000 euros de dommages et intérêts et de royalties aux producteurs du film.

Mercredi, après sept années de procédure, le chanteur Jean-Denis Perez a été officiellement reconnu par la cour d’appel de Versailles comme étant bien l’interprète du générique. La cour a jugé que M. Perez "a la qualité d'artiste-interprète de la chanson Just because of you, bande originale du film Les Bronzés font du ski, enregistrée le 18 septembre 1979", et qu'il est "en droit de percevoir des dommages-intérêts".

Ecoutez la chanson :

Pas d’indemnisation fixée

Malgré cette victoire, Jean-Denis Perez devra encore attendre pour savoir combien il touchera. Une expertise a été lancée afin de déterminer le montant qui devrait lui être attribué. Pour le moment, il a tout de même reçu une provision de 15.000 euros sur ces dommages.

1,5 millions de disques vendus

Composée par Pierre Bachelet, la chanson avait été composée spécialement pour le film de Patrice Leconte, sorti en 1979, et devenu culte. Sa dernière diffusion, le 21 décembre 2008, avait rassemblé 10,5 millions de personnes.

En ce qui concerne le générique, que Jean-Denis Perez interprète "du premier au dernier mot du texte de la chanson", celui-ci s’est vendu à 1,5 million d’exemplaires, et revient 22 fois dans le film.

Regardez un extrait du film où on entend la chanson :

2.000 francs de cachet

Malgré cet énorme succès, le chanteur n’avait reçu qu’un cachet de 2.000 francs en 1979. En 2006, le conseil des prud'hommes avait condamné la société éditrice Trinacra Music à verser 65.000 euros à l'artiste.

Après l’appel de Tinacra Music, la cour d'appel de Versailles avait ordonné une expertise judiciaire en janvier 2009. Elle avait alors conclu que le texte du générique était "chanté par une voix de la tessiture de Jean-Denis Perez" accompagné d'un chœur formé de trois voix féminines. Cette fois, Jean-Denis Perez va-t-il enfin "conclure" ?