Google se lance dans la Music

  • A
  • A
Google se lance dans la Music
Google a lancé sa plateforme de musique en ligne pour concurrencer Apple et Amazon.@ REUTERS
Partagez sur :

Sa plateforme de vente et de stockage de musique en ligne veut concurrencer iTunes et Amazon.

Pas question pour Google de rester sur le bord du chemin de la musique en ligne. Avec un peu de retard sur ses concurrents, la firme de Moutain View a lancé mercredi aux Etats-Unis Google Music, sa plateforme de vente et de stockage de musique en ligne. Europe1.fr fait les présentations.

8 millions de titres déjà disponibles

Après plus de six mois de version bêta (version test ouverte à seulement quelques utilisateurs, ndlr), Google Music a enfin ouvert ses portes virtuelles aux Etats-Unis. Google a passé un accord avec trois des quatre grandes majors - Universal, EMI et Sony Music - pour pouvoir proposer 8 millions de titres. Le groupe californien s'est appuyé sur des stars mondiales comme Coldplay, Shakira ou les Rolling Stones, dont des titres seront proposés en exclusivité, certains gratuitement. A terme, 13 millions de chansons seront en vente.

Les internautes pourront donc faire leur marché sur l'Androïd Market, le magasin en ligne de Google concurrent de l'Apple Store. Les chansons pourront ensuite être stockées dans des librairies virtuelles et partagées avec des amis sur le réseau social maison, Google+. Et si vous poussez la chansonnette de temps en temps, Google Music vous permet, moyennant 25 dollars pour créer votre page et une commission de 30% pour Google, de vendre vos créations.

iTunes et Amazon, les géants du secteur

Google Music vient ainsi marcher sur les platebandes d'Apple et d'Amazon, les deux géants du secteur, mais aussi d'autres Petits Poucet. La plateforme iTunes d'Apple domine les deux-tiers du marché mondial de la vente de musique en ligne (la moitié du marché français). Avec son catalogue de 20 millions de titres, iTunes est devenu la référence en terme de musique en ligne. En général, les albums y sont vendus 9,99€ et les titres 0,99€. Amazon, son premier challenger, cumule moins de 15% du marché mondial. Ses 15 millions de titres sont généralement vendus à des prix plus compétitifs que sur iTunes.

Le reste des acteurs se partagent les miettes du marché. En France, la Fnac et VirginMega représentent chacun 10% du marché. Les prix du service FnacMusic de l'enseigne culturelle se situent plutôt dans la fourchette haute du marché mais des systèmes de packs prépayés permettent de faire quelques économies. La Fnac a par ailleurs supprimé il y a deux ans les DRM (système de protection des morceaux) qui bloquaient la compatibilité avec les appareils d'Apple. Virgin de son côté propose 5 millions de titres dans le catalogue des quatre majors mais aussi de labels indépendants, pour des prix similaires.

Pour les puristes, la plateforme Qobuz, peu connue, peut être une bonne alternative. Le site, plutôt orienté classique et jazz, propose en effet à ses clients de choisir entre différentes qualités de son - jusqu'à la qualité Studio Master, une première mondiale. Mais ces efforts ont un coût : jusqu'à 3 euros en plus par album.