Eminem secoue l’industrie du disque

  • A
  • A
Eminem secoue l’industrie du disque
@ MAXPPP
Partagez sur :

En gagnant un procès face à Universal, le chanteur ébranle le marché du téléchargement légal.

Eminem a gagné un procès il y a quelques jours qui pourrait bien changer le monde de la musique en ligne. Le rappeur avait en effet porté plainte contre sa maison de disques Universal, à propos des royalties qu’il touchait sur ses ventes numériques (chansons et sonneries de téléphone).

Eminem touche en effet 15 % sur chacun de ses disques vendus. Il souhait obtenir 50 % des dividendes sur ses ventes numériques, estimant que ces dernières dans son contrat sont des "master licence", et ne peuvent être comparées aux ventes physiques. Un tribunal avait d’abord donné raison à Universal, avant qu’une cour d’appel de Californie n’invalide cette décision.

Eminem pourrait donc non seulement toucher plusieurs millions de dollars, mais inciter aussi d’autres artistes à demander la même chose. Ce qui fragiliserait les maisons de disques déjà affaiblies et le marché numérique encore balbutiant.

Universal refuse la jurisprudence

Ne voulant donc pas que cette affaire fasse boule de neige parmi ses artistes, Universal a immédiatement réagi, en demandant une nouvelle audience. La maison de disque se refuse aussi à parler de jurisprudence. "Cette décision ne concerne qu'un contrat spécifique. Toute affirmation du contraire est simplement fausse", a déclaré un porte-parole dans la presse américaine.