Diane Birch, la valeur montante

  • A
  • A
Diane Birch, la valeur montante
@ EUROPE 1
Partagez sur :

RENCONTRE - Le premier album de la nouvelle sensation soul-folk sort le 26 avril.

Déjà célébrée outre-Atlantique comme la digne relève des Aretha Franklin, Joni Mitchell, Bob Dylan et consorts, Diane Birch est la nouvelle sensation soul-folk, dans la grande lignée du songwritting américain.

Europe1.fr a rencontré la jeune chanteuse, de passage à Paris. Elle nous a livré en exclusivité la version acoustique de deux titres de Bible Belt, son premier album qui paraît le 26 avril, Valentino etFools.

Regardez la version acoustique de Valentino :

Regardez la version acoustique de Fools :

Chapeau solidement vissé, frange droite et crucifix à la poitrine, la jeune Américaine peut passer à première vue pour la dernière étoile de la pop chrétienne. Fille de pasteur, bercée à l'opéra et aux chants liturgiques, elle était destinée aux rangs des enfants de chœur plutôt qu'à la musique profane. Une crise d’adolescence plus tard, marquée par une période gothique prononcée, Diane Birch s’est émancipée pour devenir la valeur montante de la scène US.

À 27 ans, elle livre un premier album réussi, concocté entre New York et la Nouvelle-Orléans. Auteur, compositeur et interprète, elle développe dans Bible Belt un mélange de soul et de folk efficace, entre groove et mélancolie mystique.

Sa jeunesse, ses influences; Diane Birch a répondu aux questions d’Europe1.fr :

En plus d'un très joli brin de voix et d'un talent certain pour dérouler de belles mélodies, Diane Birch a aussi de la chance. Découverte sur Myspace avant de signer chez EMI, elle multiplie les rencontres miraculeuses comme Jésus multipliait les pains. Prince, le "roi de la funk", qui la remarque alors qu’elle joue du piano dans un hôtel de Los Angeles et l’invite pour un bœuf dans sa villa. Ou Betty Wright, légende de la soul, qui accepte de produire son premier album avec l’appui de Steve Greenberg, le producteur de Joss Stone et des Jonas Brothers.

Née dans le Michigan, elle grandit entre le Zimbabwe, l'Afrique du sud et l’Australie. Mais c'est à New York que la jeune femme a posé ses valises. Une ville tentacule où elle a découvert la musique américaine qu’elle chante aujourd’hui dans toute sa richesse. Un patchwork de rythmes gospels, de country-blues et de pop bon ton, de Bourbon Street au Carnegie Hall en passant par l’Appollo Theater.

Déjà prophète en son pays - elle s’est produit en live dans les plus grands shows télé - Diane Birch commence à séduire à l’étranger. Partout où elle passe, elle reçoit des concerts de louange, au Japon elle s’est produit en live à guichets fermés et s’est hissée au Top 10 des ventes.

Il faudra encore attendre pour voir Diane Birch en concert en France. Les plus courageux iront la voir à Londres le 6 mai prochain.

La chanteuse sera sur Europe 1 le dimanche 16 mai, dans l'émission de Thierry Lecamp, On connaît ma musique.