Charlélie Couture à la (re)conquête du public avec ImMortel

  • A
  • A
Charlélie Couture à la (re)conquête du public avec ImMortel
@ MAXPPP
Partagez sur :

MUSIQUE - Le chanteur a fait appel à Benjamin Biolay pour produire son nouveau disque. 

"Comme un avion sans aile, j'ai chanté toute la nuit…" Ce refrain entêtant, Charlélie Couture le fredonnait en 1981. Depuis, il s'est envolé pour New York, où il a ouvert une galerie, un peu frustré par le manque de reconnaissance vis à vis de ses autres activités artistiques, la peinture et la photographie. Les deux derniers albums de Charlélie Couture, New Yorcoeur, sorti en 2006, et Fort Rêveur, en 2011, n'ont pas rencontré en France le succès escompté. Après plusieurs années de silence, pendant lesquelles il s'est senti un peu oublié du public, le "poète rock" revient avec un nouveau disque, ImMortel, sorti le 15 septembre. Et pour augmenter ses chances de succès, Charlélie Couture a fait appel à l'un des producteurs français les plus recherchés du moment : Benjamin Biolay.

Charlélie Couture interprète en live " L'amour au Fond ", extrait de l'album ImMortel réalisé par Benjamin Biolay :

La collaboration avec l'auteur de La Superbe. En 2010, Charlélie Couture rencontre Benjamin Biolay. Les deux artistes ont essayé de collaborer à l'époque, mais le projet n'a pas abouti. "Jusqu'à l'année dernière, où je suis allé le voir en coulisses et où je lui ai proposé de produire mon prochain album", raconte Charlélie Couture, qui précise qu'il n'avait pas encore alors, de maison de disques". Mais bien vite, Universal "s'est accroché sur le projet avec un engagement que je n'avais pas vu depuis longtemps", souligne Charlélie Couture.  S'il avait fait le disque seul, celui-ci "aurait sonné différemment", confie-t-il. L'artiste compare sa collaboration avec Benjamin Biolay à celle "d'un architecte qui dessinerait le plan d'un espace, et puis il faut y faire entrer la lumière et en choisir les meubles. Benjamin Biolay s'est amusé à retisser des fils que j'avais utilisés dans d'autres disques. Il l'a fait avec intelligence sans que ça apparaisse comme un retour en arrière, un machin rétro", note Charlélie Couture.

Charlélie Couture

© REUTERS

Un album sombre. Dans ce nouvel opus, ImMortel, Charlélie Couture chante ses angoisses et le temps qui passe. Le titre de l'album est d'ailleurs un jeu de mot sur "I am mortel", "je suis mortel". Le chanteur revient aussi sur l'amour perdu du public, une vieille blessure. "Ça fait dix ans que j'ai l'impression d'avoir été un peu mis de côté. Petit à petit, on avait tendance à faire comme si je n'avais pas existé", raconte-t-il. "De là à te dire que la vague efface les pas que tu laisses sur le sable, il n'y a pas long…".

Dans la foulée de ce nouvel opus, une tournée est déjà programmée, à partir de fin septembre dans de petites salles, partout en France.