Carla Bruni adapte une chanson contre Ebola

  • A
  • A
Carla Bruni adapte une chanson contre Ebola
@ REUTERS
Partagez sur :

MOBILISATION - L'ex-Première dame s'est chargée de l'adaptation française d'une chanson contre l'épidémie. 

Souvenez-vous, en 1984 : le chanteur britannique Bob Geldof s'était mobilisé contre la famine en Ethiopie, grâce à son collectif "Band Aid". Il avait fait appel à des stars de la musique pour interpréter le titre Do They Know It's Christmas ? et récolter des fonds. Cette fois, le militant politique s'est mobilisé contre Ebola. Dans une version revisitée du titre, sortie le 17 novembre dernier, Bono, Chris Martin, Sam Smith, Emeli Sandé, ou encore One Direction se sont ainsi succédés au micro. Résultat ? Le titre est classé numéro un dans plus de 50 pays et a permis de récolter plus d'un million de livres (environ 1,25 million d'euros) moins d'une semaine après sa mise en ligne, selon la maison de disques Mercury.

Shaka Ponk, Izïa Higelin, Vanessa Paradis… Pour la même chanson, cette fois "made in France", c'est Carla Bruni qui est aux manettes. L'ex-Première dame s'est en effet chargée de l'adaptation française de la chanson du collectif. D'après une liste non exhaustive, Louis Bertignac, Lou Doillon, Jean-Louis Aubert, Zaz, Shaka Ponk, Izïa Higelin, Vanessa Paradis, Thomas Dutronc, BB Brunes, Soprano, Maître Gims, Joey Starr, Christophe Willem, Jacques Higelin et Tété chanteront aux côtés de l'épouse de Nicolas Sarkozy. Sortie prévue du single : le 1er décembre.

>> LIRE AUSSI - Ebola : la France étend ses contrôles

"Des stéréotypes négatifs" à l'égard des Africains ? Tout le monde ne voit pourtant pas l'initiative d'un bon œil. Des voix s'élèvent, considérant que la chanson "perpétue les stéréotypes négatifs" à l'égard des Africains. Le rappeur anglais d'origine ghanéenne Fuse ODG avait notamment refusé de répondre à l'appel de Bob Geldof, expliquant ses raisons dans une tribune publiée dans le Guardian : "Quand j'ai vu les premières images du clip, le corps décharné d'une femme africaine évacuée de sa maison, diffusé à la télévision en prime time sur Xfactor, (une émission dans la lignée de la Nouvelle Star en France, ndlr.) je n'ai pas regretté une seconde (d'avoir refusé d'y participer). Pour moi, la stratégie employée pour combattre Ebola avait échoué."