"C’est le dernier des grands qui disparaît"

  • A
  • A
Partagez sur :

Michel Drucker rend hommage à son ami Jean Ferrat, "un poète qui avait ses convictions".

Au micro de Martin Feneau