Blur : The Magic Whip, l'album des retrouvailles

  • A
  • A
Blur : The Magic Whip, l'album des retrouvailles
@ AFP
Partagez sur :

COME BACK - Le groupe, dont les tubes ont enchanté les années 90, sort un nouvel album, après douze ans d'attente. 

De Girls And Boys à Song 2 en passant par Beetlebum, les adolescents des années 90 se sont tous agités sur leurs tubes. Douze ans après leur dernier album, les quatre acolytes de "Blur" font leur grand retour, alors que les fans n'osaient plus espérer un nouveau disque. Porte-drapeau de la 'Britpop' des années 90, le groupe revient avec The Magic Whip, un album inespéré, enregistré lors d'une cession improvisée à Hong Kong. 

La pause, en 2003. Blur s'était séparé en 2003 après le septième album, Think Tank. Chacun des membres du groupe a tracé sa route, miné par les tensions mais aussi par des aspirations différentes. Le guitariste Graham Coxon notamment, en froid avec les autres, entame alors une carrière en solo. Quant à Damon Albarn, le chanteur, pianiste mais aussi le principal compositeur du groupe, il se plonge à corps perdu dans d'innombrables projets et créé notamment Gorillaz, une autre formation, avant de sortir lui aussi, l'année dernière, un premier album en solo.

Le nouveau disque comprend des ballades nostalgiques, à l'image de My Terracotta Heart



La réconciliation en 2012. Blur remonte sur scène au grand complet en 2009. Trois ans plus tard, leur reformation est actée avec leur apparition à l'occasion des jeux Olympiques de Londres. Il aura pourtant fallu attendre douze ans pour entendre le nouvel album du grand rival d'Oasis. Leur huitième album studio sera (enfin) dans les bacs lundi. Le groupe s'était retrouvé avec quelques jours à tuer après l'annulation d'un concert japonais. Deux ans plus tard, ces cessions ont finalement donné un disque aux accents modernes, plus planant et plus troublant. L'album des retrouvailles, The Magic Whip (Le fouet magique), est donc à la hauteur de l'attente. Blur a gardé le meilleur de lui-même, en y intégrant une touche de modernité à coup de bruitages électroniques. Le groupe prouve une fois de plus son goût pour l'expérimentation.

Ecoutez le premier single, Go out, issu de The Magic Whip



Cette collaboration, Damon Albarn l'apprécie d'autant plus qu'elle ressemble à une renaissance. Mettre fin au groupe aurait été "de la folie", a récemment indiqué le chanteur au magazine britannique Mojo. "En vieillissant, tu réalises que nous étions trop jeunes et trop bêtes pour comprendre ou évaluer ce que nous avions et à quel point nous étions chanceux", a-t-il estimé. Et pour fêter ça, le groupe sera sur scène dès le mois de juin, avec des concerts annoncés au festival de l'île de Wight (le 13), au Zénith de Paris (le 15, déjà complet), puis à Hyde Park à Londres (le 20).

>> A LIRE AUSSI - Deux titres inédits de Blur sur Twitter