Björk s'offre à ses fans

  • A
  • A
Björk s'offre à ses fans
@ MAXPPP
Partagez sur :

SORTIES ALBUM - L'atypique Islandaise leur permet de retoucher à l'envi chacun de ses morceaux.

A découvrir cette semaine dans les bacs : un album "trafiquable" de Björk, des remix peu retouchés de Britney Spears et un McCartney pas rancunier.

Biophilia, Björk. Avec ce nouvel album, la talentueuse artiste islandaise franchit un nouveau palier dans l'interactivité. Les dix chansons de son septième album sont disponibles sur l'Appstore au prix unitaire d'1,59 euro. Une fois téléchargés, uniquement sur iPad ou iPhone, le détenteur pourra modifier à l'envi les morceaux imaginés par Björk pour en créer de nouveaux. Une manière originale de faire entrer encore plus les fans dans son univers.

Ashes and Fire, Ryan Adams. L'ancien leader de The Cardinals signe avec ce nouvel opus son douzième album en onze ans. Une performance de longévité qui n'éclipse pas la qualité de Ryan Adams. Ashes and Fire est coproduit par Glyn Johns, Britannique de renom qui a travaillé avec quelques pointures, de Bob Dylan à Led Zeppelin en passant par les Who. Norah Jones accompagne Adams sur plusieurs titres.

B. in the Mix, Remixes vol.2, Britney Spears. Actuellement en tournée en Europe, Britney Spears sort lundi un second album en 2011 après Femme Fatale. Comme le nom de l'album l'indique, les treize titres qui le composent ont été ressortis des placards et légèrement rafraîchis. Cet opus est le second composé de "Remixes" après le premier volume de 2005. Parmi les titres remixés, citons les tubes de son dernier album I wanna go ou Till the world ends, présents aux côtés de titres plus anciens et quasiment pas retouchés comme Born to make you happy.

Oceans's Kingdom, Paul McCartney. L'ancien Beatles signe avec Ocean's Kingdom un album de musique classique. Le ballet raconte une histoire d'amour qui se déroule dans l'océan. Paul McCartney avait déjà composé quelques musiques de ce genre dans Standing zone (1997) ou Ecce Cor Meum (2006). Pas rancunier, le Britannique a donné les clés de l'édition de l'album à Decca, un label qui avait refusé un contrat en 1962 avec les Beatles au motif qu'ils n'avaient aucun avenir... McCartney présentera cet album au public français le 30 novembre à Bercy.

Evanescence, Evanescence. Le groupe de rock alternatif américain revient dans les bacs avec un groupe remodelé et de nouveaux morceaux après cinq ans d'absence. Les auditeurs ont pu entendre avec What you want un extrait de ce nouvel album attendu. Le groupe annonce des évolutions par rapport aux albums passés. La chanteuse Amy Lee a retravaillé sa voix et explore de nouveaux domaines surprenant. Une représentation unique aura lieu en France à l'Olympia le 16 novembre.