Anggun : "je suis génétiquement modifiée"

  • A
  • A
Anggun : "je suis génétiquement modifiée"
Anggun, qui sort son cinquième album, s'est confiée à Europe1.fr.@ EUROPE 1
Partagez sur :

INTERVIEW - La chanteuse indonésienne qui sort son cinquième album s'est confiée à Europe1.fr.

Découverte en France en 1997, avec le tube La neige au Sahara, Anggun vient de sortir Echos, son cinquième album. La chanteuse d'origine indonésienne sera aussi la représentante de la France pour le prochain concours de l'Eurovision. La jeune femme s'est confiée à Europe1.fr.

Quand on arrive, Anggun est en train de jongler entre ses deux smartphones. Avec le premier, elle téléphone à son manager - une histoire de photo sur laquelle elle trouve qu'elle ressemble à un gros poisson, nous explique-t-elle ensuite, puisqu'elle parlait en indonésien. Avec le second, elle surveille son compte Twitter, envoie quelques nouvelles et répond à ses quelque 182.000 followers.

Avec la carrière très internationale d'Anggun, ses fans sont dans le monde entier. Les réseaux sociaux sont donc une manière pour elle de garder le contact avec eux. "Ils permettent de raccourcir le monde. Je n'y vois que des bons côtés", explique-t-elle.

"Je ne suis pas accro à Twitter"

"Je ne suis pas du tout accro à Twitter", assure la chanteuse, "mais j'essaie de garder un oeil, d'être présente". Pour elle, il s'agit avant tout d'une marque de respect envers ses fans. "Je me sens obligée de twitter. Je ne peux pas les ignorer. Ils me donnent tellement", s'enthousiasme-t-elle.

Pourtant pas question d'écrire pour ne rien dire. "Je réponds aux questions - quand elles sont intéressantes, bien sûr !", explique Anggun dans un éclat de rire. "Mais je ne donne que ce que je veux. J'essaie d'être positive et le jour où ça ne va pas ou quand je n'ai rien à dire, je ne twitte pas", justifie la chanteuse.

Une vision de la vie positive, c'est aussi ce qu'Anggun essaie de faire passer dans ses chansons. Dans son dernier album, elle partage "des échos de [sa] vie", d'où son titre. Même si "une pudeur asiatique [la] freine pour [se] dévoiler", les seize titres de l'album sont largement inspirés de sa propre expérience. "C'est mon histoire personnelle mais ça n'est pas forcément autobiographique. On a tout de même changé certaines choses à l'écriture", précise-t-elle.

Anggun chante Mon dernier amour, en acoustique :

"Je n'ai pas envie de choisir" entre l'Indonésie et la France

La vie d'Anggun, c'est un déchirement entre l'Indonésie et la France. Le pays qui l'a vue naître et celui qui lui a donné sa "nouvelle identité". "Je ne suis ni Indonésienne, ni Française. Je suis génétiquement modifiée", glisse-t-elle. "Je n'ai pas envie de choisir".

Fin de l'interview. Anggun reprend son smartphone. Elle a près de 200 notifications sur Twitter...