VIDÉO - Sarkozy acclamé au meeting de NKM

  • A
  • A
VIDÉO - Sarkozy acclamé au meeting de NKM
@ REUTERS
Partagez sur :

MUNICIPALES - L'ex-président a eu droit à un tonnerre d'applaudissements à son arrivée au meeting de Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Nicolas, président". Après les concerts de son épouse, Nicolas Sarkozy a cette fois pu tester sa cote de popularité dans un meeting politique. Son premier, depuis sa défaite en mai 2012. Comme prévu, l'ancien président est arrivé lundi peu avant 20h au premier grand meeting de campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris. Pendant plusieurs minutes, Nicolas Sarkozy, sourire aux lèvres, a été ovationné par les quelque 2.000 militants rassemblés au gymnase Japy, dans le 11e arrondissement, où se tenait le meeting de NKM, aux cris de "Nicolas, président".

"Ma venue n'a qu''une seule connotation". Une petite "carte postale" de plus envoyée aux Français pour préparer son retour en politique ? L'intéressé jure que non. "Je suis là par amitié pour Nathalie qui a été une porte-parole courageuse, intelligente, pendant ma campagne et le moins que je puisse faire c'est de lui rendre son amitié et sa fidélité", a déclaré Nicolas Sarkozy, à son arrivée. Prié de dire si sa venue avait une connotation politique, l'ex-chef de l'Etat a répondu : "Il n'y a qu'une seule connotation, c'est l'amitié que j'ai pour Nathalie et l'admiration que j'ai pour elle." On n'en saura pas plus, l'ancien chef de l’État n'ayant pas repris la parole après ces quelques mots à son arrivée.







"Un geste de fidélité". A la tribune, Nathalie Kosciusco-Morizet s'est elle adressée longuement à Nicolas Sarkozy, assis au premier rang, le prenant souvent à témoin lors de son intervention. "Je pense à toi cher Nicolas", a lancé Nathalie Kosciusko-Morizet dans son discours. "Je pense à toi qui nous fais l'honneur d'être parmi nous ce soir, je mesure, et je crois que nous mesurons tous, le geste d'amitié et de fidélité que tu nous adresses". "Je voudrais dire ici que cette amitié, qui m'est précieuse, elle est solide, c'est une force, je sais qu'elle m'accompagne dans cette campagne et je suis heureuse ce soir de la partager avec chacun d'entre vous", a ajouté l'ancienne ministre, donnée battue dans les sondages par sa rivale socialiste, Anne Hidalgo.

"Même si tu perds, tu auras gagné. Mais que pense vraiment Nicolas Sarkozy de NKM ? Difficile à savoir tant ses confidences ont évolué au fil des mois. "Elle ne fait que des conneries !", s'était-il exclamé, en décembre dernier, selon des propos rapportés par Le Monde. Dans le livre Nathalie Kosciusko-Morizet, l'Affranchie de Marion Mourgue, l'ancien président assure qu'il a poussé NKM à se présenter à la mairie de Paris envers et contre tous. "Je le lui ai dit :¨’fonce, tu es sûre de gagner. Même si tu perds, tu auras gagné. Tu es sûre de faire un beau score, tu feras mieux que ce qu'auront fait les autres".

L'INFO POLITIQUE -Sarkozy en campagne sur le "Carla Tour"

L'INFO POLITIQUE - Tous au secours du soldat NKM !

EXCLU E1 - Municipales à Paris : Hidalgo creuse l’écart avec NKM

INFOGRAPHIE - NKM vs Hidalgo, programme contre programme

L'INFO POLITIQUE - Sarkozy, la politique plutôt que le business