Valls : le "message" de l'abstention, il faut "l'entendre"

  • A
  • A
Valls : le "message" de l'abstention, il faut "l'entendre"
@ MaxPPP
Partagez sur :

LE COMMENTAIRE - Le ministre de l'Intérieur a reconnu que cette abstention était "de la responsabilité du gouvernement".

>>> Retrouvez les résultats des municipales dans les 36.682 communes de France via notre moteur de recherche en cliquant ici

 "Une abstention trop élevée". Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a estimé dans la nuit de dimanche à lundi que "tous les responsables politiques" devaient entendre le message de l'abstention "trop élevée" au premier tour des élections municipales et a souligné que "rien n'est joué" pour son camp pour le second tour.

Dans une allocution diffusée en direct à la télévision peu après minuit, le locataire de la place Beauvau a déclaré : "A l'heure où je m'exprime, la participation est à 64,13%", un taux en baisse de 2,16% par rapport au dernier scrutin municipal (66,54% en 2008). "Cette abstention est trop élevée. C'est incontestablement un message envoyé par nos concitoyens. Il faut l'entendre. L'ensemble des responsables publics, politiques doivent l'entendre", a-t-il déclaré.

"Rien n'est joué". "C'est aussi bien sûr de la responsabilité du gouvernement. Le Premier ministre l'a dit, il y a quelques heures", a relevé Manuel Valls. Mais le ministre a souligné que "rien n'est joué" pour son camp en vue du second tour. "C'est par le rassemblement, les fusions de listes que la campagne va pouvoir s'organiser", a-t-il estimé.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'ESSENTIEL - Municipales : la droite à 48%, la gauche à 43%

ZOOM - Ces villes où le Front National est en tête

PARTICIPATION - Municipales : l'abstention s’élève à 35%

ANALYSE - Olivier Duhamel : un score "très impressionnant" pour le FN mais...