Ségolène Royal : "la sanction est particulièrement sévère"

  • A
  • A
Ségolène Royal : "la sanction est particulièrement sévère"
Ségolène Royal, pressentie au gouvernement, fustige la défaite de la gauche@ Reuters
Partagez sur :

MUNICIPALES - La président de Poitou-Charentes met en garde le gouvernement : "C'est un avertissement très sévère qu'il faut prendre très au sérieux"

>>> Retrouvez tous les résultats des élections via notre moteur de recherche en cliquant ici

L'INFO. Les candidats de gauche font les frais de la politique du gouvernement, c'est la leçon que tirent le PS, au deuxième tour des municipales. Ségolène Royal, présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes, estime dimanche que "c'est un avertissement très sévère qu'il faut prendre très au sérieux".

"Un changement de méthode". Sur France 2, elle a également appelé le gouvernement à "un changement de rythme, il faut que les résultats soient au rendez-vous"."Les pouvoirs en place sont souvent sanctionnés dans les élections intermédiaires, mais là, la sanction est particulièrement sévère", a ajouté l'ancienne candidate à la présidentielle. Alors que son nom est évoqué pour rentrer au gouvernement, l'ancienne ministre déléguée à la Famille de Lionel Jospin a réclamé "un très fort changement dans les méthodes".

Elle estime que les Français ont besoin de sentir "qu'il y a un gouvernement de combat, collectif, au service du pays". "Il faut vraiment mettre en valeur ce qui a été fait (...) et puis surtout, expliquer le sens des efforts qui sont faits pour que chaque Français puisse participer par son effort personnel à l'effort collectif", a poursuivi Ségolène Royal.

Le PS, pas seul responsable. "Parlons un peu moins du remaniement et un peu plus de ce que les Français attendent", a déclaré l'ex-compagne de François Hollande."Vous savez, les défaites, soit ça assomme, soit ça réveille, disait Roosevelt, eh bien j'espère que cette défaite-là va réveiller l'équipe au pouvoir", a dit la président de Poitou-Charentes.

Mais le PS n'est pas seul responsable de sa lourde défaite, selon Ségolène Royal : "Il y a eu au cours des derniers mois, et même des dernières semaines, une succession d'affaires de corruption dans tous les camps, et donc le système des partis a été sanctionné", a-t-elle expliqué.



sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

RÉSULTATS - Découvrez qui est votre nouveau maire ici

FN - Ces nouvelles villes qu'il va diriger

PARTICIPATION - Vers une abstention record

DIRECT VIDÉO - Suivez l'émission spéciale d'Europe 1