Que sont devenues les stars des municipales ?

  • A
  • A
Que sont devenues les stars des municipales ?
La liste sur laquelle le chanteur Grégoire était présent l'a emporté à Senlis, dans l'Oise.@ MAXPPP
Partagez sur :

MUNICIPALES - Footballeurs, stars éphémères de télé-réalité : que sont-ils devenus au second tour des élections municipales ?

>> Retrouvez tous les résultats des élections municipales via notre moteur de recherche. 

Municipales. De Vincent Lagaf' en passant par David Ginola, de nombreuses personnalités se sont présentées pour les élections municipales, avec plus ou moins de succès. Si certains ont d'entrée été défaits, que sont devenus ceux qui avaient réussi à se maintenir au second tour ?

Chanteurs vainqueurs

Grégoire. La liste pour laquelle s’était engagé le chanteur Grégoire, celle du maire sortant de Senlis, commune de 17 000 habitants de l’Oise, l’emporte au second tour. Mais la 28ème place du chanteur ne le rendait pas éligible. Résultat, Gégoire Boissenot, de son nom complet, ne siègera pas au conseil municipal.

Mathieu Johann "de la Star Ac’". L’ancien candidat de la Star Academy, Mathieu Johan - Lepresle de son vrai nom- a été élu sur la liste dissidente UMP à Saint-Lô, préfecture de la Manche. 

La défaite des doyennes

La mère de Dany Boon. Danièle Hamidou Ducatel, mère de l’acteur Dany Boon, était deuxième sur la liste menée par l’UMP Michel Plouy à Armentières, commune de 17 000 habitants du Nord. Une liste défaite par le PS au second tour, qui l’emporte avec plus de 47% des voix. 

Charlotte Ode, 102 ans. La liste de la doyenne des élections municipales, qui aura 103 ans en mai, a>QUI EST VOTRE MAIRE ? Retrouvez tous les résultats des élections via notre moteur de recherche en cliquant ici"target="_blank" > perdu face à Samia Ghali dans le 8ème secteur de Marseille. Charlotte Ode s’était présentée aux municipales pour "faire plaisir" à son petit-fils, le frontiste Bernard Marandat, seul conseiller municipal FN à la mairie centrale.

 Henriette, 100 ans. Toujours dans la série des doyennes qui roulent pour le FN, la liste d’Henriette Frantz, 100 ans, est arrivée troisième au second tour de la quadrangulaire à Saint-Genis-Laval, dans le Rhône. L’équipe de la candidate centenaire, en avant-dernière position sur sa liste frontiste, a été défaite par le candidat de l’UDI Roland Crimier. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

INFOGRAPHIE - Municipales : Lourdes, la ville où on a le moins voté 

REPORTAGE  - Lancé d’œufs sur le maire FN de Villers-Cotterêts

INFOGRAPHIE - Municipales : le résultat historique du FN en une image