Oui, un prêtre peut être élu maire

  • A
  • A
Oui, un prêtre peut être élu maire
Les prêtres, comme les imams ou les rabbins, peuvent être élus maires.@ Reuters
Partagez sur :

LE SAVIEZ-VOUS ? - Rien, dans la loi, n’interdit à des religieux de se présenter à l’élection municipale.

La Sacro-sainte laïcité induit que la République français ne reconnaît aucune religion. Pour l’Etat, le membre d’un clergé est donc avant tout un citoyen comme un autre. Et à ce titre, il peut donc prétendre à toute fonction élective. Des religieux pourront donc être élus maires lors des élections municipales des 23 et 30 mars prochains. A condition, évidemment, de respecter la laïcité dans le cadre de leur fonction.

"S’il arrive en conseil municipal en robe…" Si un prêtre est élu maire, il devra donc bien séparer les deux fonctions. "Quand il s’exprime en tant que maire, il n’est plus prêtre", résume Delphine Krust, spécialiste en droit public, jointe par Europe1.fr. "De manière générale, il devra adopter un comportement plus neutre. C’est sûr que s’il arrive en conseil municipal en robe ou en soutane, cela posera forcément des problèmes", poursuit-elle.  

Pas seulement les prêtres. Evidemment, cette compatibilité entre la vocation religieuse et les fonctions de maire n’est pas réservée à la seule religion chrétienne. "Cela est évidemment valable pour les autres religions, donc un rabbin ou un imam peuvent également parfaitement être maires", explique Delphine Krust.

Les prêtres peuvent être maires, pas les pompiers… Les incompatibilités entre la fonction de maire et une autre activité sont établies par l’article L2122 du Code général des collectivités territoriales et elles n’ont rien à voir avec la religion. "Les fonctions de maire sont incompatibles avec l'exercice d'une des fonctions électives suivantes : président d'un conseil régional, président d'un conseil général", édicte ainsi le texte. Qui sera élargi  aux fonctions de parlementaires après l’entrée en vigueur de la nouvelle loi limitant le cumul des mandats. Par ailleurs, les commissaires européens, les membres du directoire de la Banque centrale européenne ou membre du conseil de la politique monétaire de la Banque de France ne peuvent pas non plus être maires ou adjoints. Même chose pour les agents des impôts ou du Trésor public, qui ne peuvent pas être élus dans leur sphère d’activité.

Enfin, plus surprenant, l’article L2122-5-1 stipule que "l'activité de sapeur-pompier volontaire est incompatible avec l'exercice, dans la même commune, des fonctions de maire dans une commune de 3.500 habitants et plus ou d'adjoint au maire dans une commune de plus de 5.000 habitants."

sur le même sujet, sujet,

LA QUESTION (8/9) - Savez-vous qu'on peut être candidat dans une ville et voter dans une autre ?

LA QUESTION (7/9) - Savez-vous qu’il existe des villes sans habitant… mais avec un maire ?

LA QUESTION (6/9) - Savez-vous ce qui se passe s'il n'y a pas de candidat à une élection municipale ?

LA QUESTION(5/9) - Savez-vous qu’un maire peut gagner moins de 600 euros ?

LA QUESTION (4/9) - Savez-vous que ce n'est pas vous qui élisez votre maire ?

LA QUESTION (3/9) - Savez-vous qu'une campagne est un risque financier ?

LA QUESTION (2/9) - Savez-vous que vous ne pourrez pas voter sans pièce d'identité

LA QUESTION (1/9) - Savez-vous que des étrangers ont le droit de voter