Municipales : une abstention record

  • A
  • A
Municipales : une abstention record
@ MAXPPP
Partagez sur :

Avec un taux de participation de 63,7%, l'abstention a atteint dimanche un niveau jamais atteint pour un second tour des municipales sous la Ve République.

>>> Retrouvez les résultats des municipales dans les 36.682 communes de France via notre moteur de recherche en cliquant ici

# L'ABSTENTION

Au premier tour, dimanche dernier, le record avait été battu avec un taux d’abstention de 38,72 %. L'abstention a atteint dimanche un niveau jamais atteint pour un second tour des municipales sous la Ve République, avec un taux de participation de 63,7% qualifié d'"historiquement bas" par le ministre de l'intérieur Manuel Valls. Ce taux de participation de 63,7% correspond à une abstention de 36,3%.
A titre de comparaison, au deuxième tour de 2008, l'abstention finale était de 34,80%. Au premier tour le 23 mars, elle s'était établie à 36,45%.





# DES DISPARITES

Selon un premier bilan partiel établi par l'AFP, c'est dans le Nord et en région parisienne que le taux d'abstention a été le plus important. En Seine-Saint-Denis 56,87% des habitants de Stains, 52,55% de ceux de Sevran et 50,88% de ceux de Rosny-sous-Bois ont boudé les urnes. Ils ont été 55,59% à le faire à Roubaix, 51,36% à Lille et 50,62% à Tourcoing. En revanche Bastia (18,28% et Ajaccio (21,18%) ainsi que Cherbourg (18,92%) sont les villes qui ont le mieux voté.

# REBOND DANS LES POINTS CHAUDS

Par rapport au premier tour, l'abstention a toutefois diminué dans la plupart des points chauds. A Avignon, perdue par la droite, elle a été de 34,6% au lieu de 42,84% dimanche dernier. A Béziers passée à l'extrême droite, elle s'est établie à 31,49% contre 36,74%. A Nîmes restée à l'UMP malgré une quadrangulaire, elle a été de 41,67% contre 43,56%. A Perpignan, cible également du FN mais gardée par l'UMP, elle s'est établie à 37,25%, en baisse par rapport au premier tour (43,01%). A Quimper, Reims et Saint-Etienne,  perdues par la gauche, l'abstention est également en repli.

A Marseille où les bureaux de vote fermaient à 20H00, l'abstention a été également en repli, ainsi que dans deux métropoles régionales très disputées, Strasbourg, 45,28% contre 50,32%, et Toulouse.  A Paris, où la socialiste Anne Hidalgo a battu la candidate UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, les électeurs se sont davantage mobilisés qu'au premier tour avec une participation de 58,41% des électeurs, en hausse de près de deux points par rapport au premier tour, et de plus de deux points par rapport au second tour de 2008.

Dans les Pyrénées-Atlantiques où François Bayrou l'a emporté à Pau, l'abstention a été de 40,99%.

Infographie abstention 2d tour
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

RIEN QUE LES FAITS - Ces villes sont à la portée du FN

MUNICIPALES - Les mots d’ordre du second tour

INFOGRAPHIE - Ce qu'il faut retenir du premier tour

ILS L'ONT DIT - Les 10 déclarations marquantes du premier tour

ZOOM - Ces villes où le Front National est en tête

COURTE TÊTE - Paris gagné pour Hidalgo, pari gagné pour NKM ?

INFOGRAPHIE - La poussée du FN en une image

INFOGRAPHIE - Découvrez les communes qui ont le plus voté