Municipales : le PS se retire à Saint-Gilles

  • A
  • A
Municipales : le PS se retire à Saint-Gilles
@ MaxPPP
Partagez sur :

FRONT REPUBLICAIN - Harlem Désir a annoncé lundi les premiers retraits de candidats PS pour faire barrage au FN. Mais les candidats locaux ne sont pas toujours d'accord.

Le Front républicain est lancé. Lundi, au lendemain d’un premier tour des municipales catastrophique pour le Parti socialiste, Harlem Désir, son premier secrétaire, a annoncé les premiers retraits de candidats de son parti pour  "tout faire pour empêcher que le FN ne prenne des villes". "Nous sommes en train de faire appliquer cette position dans toutes les villes", a prévenu le leader socialiste.

Saint-Gilles en exemple. La première liste PS à jeter l’éponge se trouve à Saint-Gilles. Dans cette commune du Gard, c’est Gilbert Collard qui est arrivé en tête avec 42,57% des voix. Le député frontiste a devancé la liste de droite d’Eddy Valadier (25,36%), alors que la liste socialiste emmenée par Alain Gaido avait remporté 23,14% des suffrages. Le PS renonce donc là à un nombre non négligeable de conseillers municipaux.

gilbert collard reuters 930620

© REUTERS

… Mais le candidat local n’est pas au courant. Le problème risque de se poser dans plusieurs villes. Le maire sortant socialiste Alain Gaido n’a pas été consulté par Solférino et ne s’est pas gêné pour le faire savoir. "Paris vit sa vie. Mais je n'ai eu des discussions avec personne" et aucun appel téléphonique, a déploré le candidat socialiste sur RTL, affirmant que la décision de retrait ne sera pas la sienne mais celle de toute son équipe. "Peut-être que ce sera la même, peut-être que ce sera autre chose, peut-être que nous resterons, peut-être que nous partirons, peut-être que nous fusionnerons. Je n'en sais rien", a-t-il dit.

Tarascon, un retrait pour rien. Harlem Désir a également annoncé le retrait de la liste socialiste à Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône. Sauf que Marie-Chantal Bernard n’a recueilli que 6,43% des suffrages, loin de la candidate frontiste arrivée en tête, Valérie Laupies (39,24%) et du candidat de droite Lucien Limousin (33,98%). La candidate PS n’aurait donc de toutes façons pas pu se maintenir, mais seulement fusionner. Et on imagine mal avec qui, la troisième liste qualifiée étant une autre liste de droite, celle de Jérôme Grangier (16,97%).

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

INFOGRAPHIE - La poussée du FN en une image

TOUT SAVOIR - Le premier tour en dix clics

COURTE TÊTE - NKM en tête au 1er tour mais...

POUSSÉE - Ces villes où le FN est en tête

MINISTRES - Quels résultats pour les candidats ?

APPEL - Copé fait du pied "à ceux qui ont voté FN"

LE PEN - "Un cru exceptionnel"