Municipales : le front républicain s’organise à Hénin-Beaumont

  • A
  • A
Municipales : le front républicain s’organise à Hénin-Beaumont
@ MaxPPP
Partagez sur :

ALLIANCE - Le candidat communiste a décidé de se rallier au maire sortant socialiste. Mélenchon est fou de rage.

 L’INFO. Nouveau dérapage d’un candidat du Rassemblement Bleu Marine. Mais cette fois, elle ne vient pas d’un candidat inexpérimenté d’un petit village éloigné, mais de la tête de liste du FN dans le VIe arrondissement de Paris, Paul-Marie Coûteaux. Le président de Souveraineté, Indépendance et Libertés (Siel, un micro-parti allié au FN au sein du RBM) a suggéré sur son blog, lundi soir, de concentrer" les Roms "dans des camps".
 
Une "invasion". Dans plusieurs articles, Paul-Marie Coûteaux s’en prend à la présence de Roms dans l'arrondissement huppé où il se présente, allant même jusqu’à parler d'"invasion" ou de "lèpre" qui porte atteinte à "l'ordre esthétique" du VIe arrondissement parisien. Il juge également que cette "invasion témoigne jusqu'à la caricature de l'irresponsabilité générale, et corrélativement de l'abandon complet de la dignité nationale". Et d’appuyer son propos en évoquant "des familles entières [qui] s'installent au milieu de nos rues avec leurs bouts de lits rouillés, leurs matelas, leurs cabas, de cette saleté et des épidémies qu'elle ne manquera pas de provoquer (...), nul ne se sent responsable."

SOS racisme porte plainte. De ce constat, l’ancien député européen tire une interrogation : "mais que peut faire le Ministre de l'Intérieur - à part concentrer ces populations étrangères dans des camps, où la vie serait sans doute si peu conforme à ce qu'elles escomptaient du voyage qu'elles préféreraient déguerpir d'un territoire aussi inhospitalier". Problème, d’après Paul-Marie Coûteaux, Manuel Valls n’en fera rien car il "irait sans doute à l'encontre des oukases bruxellois, de la Cour européenne des Droits de l'homme, de tout l'attirail dit européen, sans compter de la catholicité et du Pape en personne".

Devant la polémique naissante, le président du Siel dit avoir exprimé sur son blog son "regret que toute solution légale (ne soit) pas possible. La solution légale serait d'avoir d'urgence une réunion européenne pour avoir une suspension générale de l'application de Schengen". Dans un communiqué, l'association SOS Racisme a néanmoins dénoncé lundi soir "les propos immondes tenus par Paul-Marie Coûteaux",  et annoncé qu'elle "déposera plainte dans les prochains jours", au "regard de la gravité et de l'abjection de cette ‘prose’ antirépublicaine".



sur le même sujet, sujet,

OUPS - De Brest à Lens, le FN copie-colle son programme

DERAPAGES - Laval : racisme, homophobie, le candidat FN se lâche

L’INFO. "Tous ensemble contre Steeve Briois !" Voici le slogan que pourrait reprendre Eugène Binaisse, maire sortant d’Hénin-Beaumont. Dimanche, il a en effet enregistré le soutien du communiste David Noël, qui devait initialement mener la liste Front de gauche (FG). "J'ai consulté beaucoup, (...) et surtout les communistes d'Hénin-Beaumont qui m'ont donné mandat pour rencontrer et bâtir avec Eugène Binaisse un projet pour Hénin-Beaumont", a expliqué le secrétaire de section du PCF dans cette commune du bassin minier.

"J'ai fait le choix majoritaire des Héninois et Beaumontois".Dans un sondage exclusif d’Europe 1, le 18 février dernier, Steeve Briois, conseiller municipal d’Hénin-Beaumont sans discontinuer depuis 1995, arrivait en tête au second tour, avec 50,5% d'intentions de vote. "Cela me motive, me booste", avait réagi le candidat du FN auprès d’Europe1.fr. Trop c’est trop pour David Noël, qui a donc décidé de faire l’union dès le premier tour. "J'ai pris le temps d'entendre celles et ceux qui me conseillaient de ne pas attendre le second tour comme cela était prévu. Oui, de ne pas attendre le second tour pour nous rassembler", déclare-t-il.

"J’ai fait le choix majoritaire des Héninois et Beaumontois, que cessent les crépitements des flashs et tout ce qui va avec, et que l'on en finisse avec ces fâcheuses habitudes prises de nous prendre pour des cobayes", avance David Noël.

"Une erreur politique". Du côté du Parti de gauche, ce choix agace, pour ne pas dire plus, alors que les tensions entre Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent n’ont jamais été aussi vives. Pour le premier, "sur le plan moral et politique, ce qui vient de se passer à Hénin-Beaumont, c'est du jamais vu ! Martine Billard, co-présidente du Parti de Gauche, a qualifié la décision de David Noël de "stupéfiante" déplorant "l'absence de discussion". "Il s'agit ensuite d'une erreur politique car cela ouvre un boulevard au Front National", a-t-elle aussi regretté.

sur le même sujet, sujet,

COM' - Au fait, c’est qui le maire d’Hénin-Beaumont ?

SONDAGE EXCLUSIF E1 - Le FN donné gagnant à Hénin-Beaumont

INTERVIEW E1 - Hénin-Beaumont : ce sondage "booste" Briois

MONTÉE EN PUISSANCE - Hénin-Beaumont, de l'ombre à la lumière