Municipales : Ayrault mouille bel et bien sa chemise

  • A
  • A
Municipales : Ayrault mouille bel et bien sa chemise
Partagez sur :

INFO E1 - En marge de ses déplacements, le Premier ministre parle aux militants PS. Europe 1 l’a surpris à Nancy.

L’INFO. Le premier tour des élections municipales, c'est dans cinq semaines. Et, si les sondages ne sont pas au beau fixe, rien n’est encore perdu pour la majorité. Alors le Premier ministre donne de sa personne. En marge de chacun de ses déplacements officiels, Jean-Marc Ayrault rencontre en effet discrètement les militants du Parti socialiste. Ça se passe loin des micros et des caméras. Sauf que vendredi, à Nancy, un journaliste d'Europe1 était dans la salle.

Quand Ayrault fait des blagues… Il peut avoir le sourire, Jean-Marc Ayrault. Être accueilli par une ovation, ces temps-ci, c’est plutôt rare. A la tribune, le Premier ministre redevient "simple' militant, et fait semblant d’oublier le nom du candidat de la droite à Nancy, Laurent Hénart, ancien secrétaire d’Etat chargé de l'Insertion professionnelle des jeunes. Succès garanti : "je me souviens d’être venu au moment des élections législatives. J’avais été heureux de voir Chaynesse Khirouni qui avait battu…je sais plus comment il s’appelle déjà…" La salle se gondole.

maxnewsworldthree433417

Un ennemi : l’abstention. "La ville de Nancy a voté à 55% pour François Hollande", a également rappelé le chef du gouvernement, comme pour donner du baume au cœur des militants. Car deux ans plus tard, malgré le contexte national délicat pour la majorité, la cité lorraine est l’une des rares villes que le Parti socialiste et son candidat, Mathieu Klein, espèrent conquérir. L’enjeu est important. Jean-Marc Ayrault met donc en garde contre l’abstention, principal ennemi des socialistes. "Nous sommes dans une période où il y a beaucoup de gens désemparés, qui sont déçus. Parfois, parce que le gouvernement n’a pas tout réglé, vous avez un risque d’abstention. Alors il faut aller leur dire ce que vous voulez faire pour améliorer la vie des gens", a encouragé Jean-Marc Ayrault.

"Oui, ça fait du bien !" Un message de mobilisation plutôt lucide, et qui fait son petit effet dans l’assistance. "Cela fait du bien que le Premier ministre, en l’occurrence le militant Ayrault, vienne saluer les militants qui font un gros travail sur le terrain", se félicite l’un d’entre eux. "Ce n’est pas très facile d’être militant dans cette période de campagne. Cela nous donne du cœur à l’ouvrage. On y croit !", ajoute une autre. Et alors que les rumeurs de remaniement bruissent à nouveau au sein de la majorité, Jean-Marc Ayrault, dans le train du retour, a confié à Europe 1 que cette escapade, "oui, ça fait du bien !"

sur le même sujet, sujet,

OPTIMISME - Valls et Montebourg jouent aux antidépresseurs du PS

CANDIDAT - Frédéric Cuvillier se lance à Boulogne-sur-Mer

POPULARITÉ - Valls détrôné par Najat Vallaud Belkacem