Moi Maire : le bilan, c’est maintenant !

  • A
  • A
Moi Maire : le bilan, c’est maintenant !
Partagez sur :

ESSENTIEL - Pendant près de deux mois, vous avez pu faire des propositions pour votre commune. Et si on vous classait ?

Depuis le 6 février, Europe1.fr et le Lab d’Europe 1 vous ont offert la possibilité de participer d'une façon différente à la campagne des municipales. Et vous vous êtes pris au jeu, avec de nombreuses propositions, qu’elles émanent de candidats officiels - comme Nathalie Kosciusko-Morizet ou Anne Hidalgo à Paris - ou de simples citoyens intéressés par la vie de leurs communes.

>> Europe1.fr vous remercie de votre participation et dresse un bilan de cette plate-forme participative :

La proposition la plus populaire

Tout a commencé avec la proposition de Bruno Comby. Ce conseiller municipal et candidat à la mairie d'Houilles souhaite rebaptiser le nom de sa commune. Pourquoi ? Parce qu’il ne veut pas devenir "le maire d’Houilles"… Florian Bohême, son adversaire socialiste, lui a répondu sur Moi Maire, et 459 personnes ont aimé ça :

    

Florian Bohème s’était également expliqué plus longuement sur Europe1.fr :

>> "Je m’engage à ne pas changer le nom de Houilles"

La proposition qui nous a fait le plus rire

C’est (encore) une proposition liée au nom "atypique" d’une commune qui a retenu notre attention. Et on espère que les Montcuquois ne nous en voudront pas :

    

La proposition la plus décriée

Samuel Metias, 30 ans, candidat UDI à Colombes, disait sa fierté de s'être lancé "dans une campagne 2.0". Pas étonnant, donc, de le retrouver sur notre plate-forme participative. Sauf que sa proposition de transformer l’église en bureau d’informations est celle qui a reçu le plus de votes négatifs.

    

Le maire le plus actif

On peut être candidat dans une grande ville et promouvoir ses idées sur Moi Maire. C’est notamment ce qu’ont fait Nathalie Kosciusko-Morizet pour Paris ou Alain Juppé pour Bordeaux. Michel Havard, député UMP de Rhône-Alpes et candidat à la mairie de Lyon, a fait mieux encore, en se plaçant à la seconde place de nos contributeurs, avec 35 propositions. Il devance une autre candidate officielle "importante" Pascale Chiron, qui représente les écologistes à Nantes. Mais le grand gagnant est un anonyme sous le pseudo de "concitoyen", qui a fait pas moins de 35 propositions pour sa commune de Sarcelles.

   



La commune qui a engendré le plus de propositions

Étant donné l’activisme de Pascale Chiron, rien de surprenant à voir la ville de Nantes en tête des villes ayant engendré le plus de propositions (65). Analyse similaire pour Lyon, où Michel Havard a boosté les scores (39). Mais entre les deux, c’est Paris qui s’intercale (44), et là encore ce n’est pas une surprise, d’autant que les deux principales candidates, NKM et Anne Hidalgo, ont participé à notre plate-forme participative. Viennent ensuite Sarcelles (35), Nice (25), Colombes (17), Houilles (16), Nancy (14) et Bordeaux (14).

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

 

COUP DE GUEULE - "Je m’engage à ne pas changer le nom de Houilles"

PARCOURS DU COMBATTANT - "Moi maire, je mettrai le WiFi gratuit"

BIG BROTHER - Transparence : comment surveiller son maire ?