Les municipales coûteront 128 millions à l’Etat

  • A
  • A
Les municipales coûteront 128 millions à l’Etat
@ MaxPPP
Partagez sur :

FACTURE - L'Etat a prévu un budget de plus de 128 millions d'euros, essentiellement pour rembourser les candidats.

L’INFO. "L'argent est le nerf de la guerre", disait Thucydide, célèbre homme politique grec, au 5e siècle avant JC. C’est toujours vrai. Comme nous vous l’expliquions dans un précédent papier, une campagne municipale coûte chère aux candidats. Mais aussi à l’Etat. Selon un rapport budgétaire parlementaire de novembre 2013, la mission Administration territoriale de l'Etat se voit en effet octroyer un budget de 128 millions d'euros pour les prochaines élections municipales.

A quoi cela correspond-il ? Le premier poste de dépense sera le remboursement d’une partie des frais des candidats. Ces derniers - si et seulement s’ils ont obtenu au moins 5% des voix -  peuvent en effet prétendre à se voir restituer 47,5% de leurs dépenses de campagne, dans la limite d'un plafond qui varie selon la taille de la commune. Pour les municipales, 117,6 millions d'euros sont prévus pour les dépenses de fonctionnement, dont 51 millions d'euros serviront au remboursement forfaitaire des dépenses de campagne des candidats. Un peu plus de 26,5 millions seront également alloués au remboursement de leurs frais de propagande, qui consistent en l’envoi d’une lettre aux électeurs contenant les listes des candidats et les bulletins de vote correspondants. Lors des élections européennes de 2009 (un seul tour de scrutin), cela a représenté 10.000 tonnes de papier au niveau national.

Des pistes d’économies ? Le gouvernement se serre la ceinture, et toutes les économies sont bonnes à prendre. Dans le cadre des élections européennes de mai prochain, Manuel Valls avait un temps imaginé que les noms des candidats et les bulletins de vote pourraient n'être disponibles que sur internet, comme cela existe déjà pour l'élection des représentants des Français de l'étranger. Il y avait finalement renoncé devant les protestations. Mais cette piste de réflexion est toujours sur la table, car l’économie réalisée, pour les européennes, aurait par exemple été de 27,6 millions d'euros.

La présidentielle de 2012 a coûté 228 millions d'euros. Dans un livré, L'Argent de l'Etat, René Dosière, député apparenté PS spécialiste des questions de financement de la vie politique, a estimé que le coût global de l'élection présidentielle, en 2012, s’élevait à 228 millions d'euros. Celui-ci avait été de 133 millions en 1995, 200,3 en 2002, 210,7 millions en 2007.  Contrairement à l’élection municipale, les remboursements des dépenses de campagne engagées par les candidats ne constituent que le troisième poste. En 1995, il s'élevait à 28,9 millions d'euros, 53,4 millions en 2002 et 44 millions en 2007.

sur le même sujet, sujet,

QUESTION - Savez-vous qu’une campagne est un risque financier ?

QUESTION -  Savez-vous qu’un maire peut gagner moins de 600 euros ?