Le Parti de gauche fait campagne... en baraque à frites

  • A
  • A
Le Parti de gauche fait campagne... en baraque à frites
Le co-président du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon.@ MAXPPP
Partagez sur :

La candidate de la liste Parti de gauche-MRC à la mairie du XIVe arrondissement de Paris a choisi un moyen pour le moins original de se faire connaître.

La candidate de la liste Parti de gauche-MRC à la mairie du XIVe arrondissement de Paris, Leila Chaibi, a choisi un moyen plutôt original de se faire connaître des électeurs : un camion aux couleurs du parti, qui distribue des frites aux passants.

"Sur les marchés", épicentre traditionnel des campagnes électorales, "les gens slaloment entre les tracts et n'y prêtent aucune attention. Il y a une overdose généralisée", assure la candidate PG. "On n'achète pas les gens avec des frites" (25 kilos à chaque sortie), assure la candidate, "mais on est dans une campagne parisienne très bipolarisée, où il est difficile de se faire entendre".



Habituée à des actions festives au sein des collectifs Génération précaire, Jeudi noir et L'appel et la pioche, Leila Chaibi n'a pas organisé de réunions de quartier et évite de trop distribuer de tracts, "qui ne sont lus que par les convaincus", selon elle. A l'heure de la sortie des collèges, de nombreux adolescents se pressent autour du camion, les doigts pleins de mayonnaise. Les frites sont distribuées les mercredi, samedi et dimanche. "Passez le tract à vos parents", leur conseille Leila Chaibi, 32 ans, déjà candidate aux législatives 2012 pour le Front de gauche.



C'est dans cet arrondissement du sud de Paris que se présente Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) qui brigue la succession du socialiste Bertrand Delanoë à la tête de l'Hôtel de Ville. Celle-ci est d'ailleurs passée goûter les frites "du bout des doigts", tout comme le maire d'arrondissement sortant, le PS Pascal Cherki, qui "les a beaucoup appréciées", selon la candidate PG.  Créditée de 7,5% d'intentions de vote dans un sondage CSA du 12 février, Leila Chaibi vise les 10% qui lui permettraient d'établir un rapport de force avec la candidate PS, Carine Petit.