Hollande va parler aux Français, Ayrault sur la sellette

  • A
  • A
Hollande va parler aux Français, Ayrault sur la sellette
@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 - Une intervention télévisée serait en discussions avec TF1 juste après les élections.

460x44-bandeau-ville-a-enjeux

>>> Retrouvez les résultats des municipales dans les 36.682 communes de France via notre moteur de recherche en cliquant ici.

L’info. Le président de la République va sortir de son silence : selon les informations d’Europe 1, des discussions sont déjà en cours avec TF1, chaîne choisie par l'Elysée, sur le format de l'émission dans laquelle François Hollande interviendra. Car il y a urgence : au sein même de la majorité, de nombreuses voix s'élèvent pour exiger une réaction de l'exécutif, un coup de pied au fond de la piscine pour tenter de sortir la tête de l'eau.
 

>> A lire aussi : Le premier tour des municipales vu de l'Elysée

05.03.Bandeau.Moscovici.Ayrault.Hollande.Reuters.460.120

© REUTERS

Une intervention prévue… Avant même le premier tour de dimanche, François Hollande avait pris cette décision d'une intervention, non seulement pour répondre au vote des Français mais aussi pour accompagner et expliquer un possible remaniement gouvernemental. La fenêtre de tir était quasiment arrêtée : une intervention dans la foulée du scrutin, juste après l'élection des maires par les conseils municipaux, le 6 ou le 7 avril prochains.

… mais qui dépendra des résultats du second tour. Sauf que l'ampleur du vote sanction dimanche lors du premier tour a modifié le calendrier initial. La date n'est pas encore définitivement arrêtée mais deux options sont sur la table. Cette intervention télévisée interviendrait dans la foulée des municipales si Jean-Marc Ayrault est maintenu à Matignon. En revanche, si le président décide un changement de Premier ministre, l'Elysée envisage de se donner un peu plus de temps pour déclencher les grandes manoeuvres : l'intervention télévisée serait alors différée.

Ayrault dans le viseur. Le ministre du Travail, Michel Sapin, a lui-même admis mardi qu'"il faudra changer" pour tenir compte de "la colère" exprimée contre le gouvernement au premier tour des municipales, et ce avec le "Premier ministre que le président choisira". "Ayrault n’avait pas la carrure d’un Premier ministre", a mitraillé de son côté le député PS de l’Essonne Malek Boutih mardi midi sur Europe 1.



Malek Boutih : "Ayrault n’avait pas la carrure...par Europe1fr

Dans les couloirs des ministères, il y a quelques semaines encore, des observateurs pensaient que Jean-Marc Ayrault avait sauvé sa peau. Si le PS reçoit une seconde claque dimanche, le Premier ministre en sera tenu pour responsable. Et sa position deviendra intenable. Changement d'homme en vue donc avec le retour annoncé de poids-lourds, comme Ségolène Royal dans un gouvernement resserré, selon les informations recueillies par Europe 1.

Mais le cap ne changera pas. Reste qu'à la gauche du PS, des voix commencent à monter pour réclamer, au-delà du remaniement, un changement de cap. Sur ce point, l'Elysée a d'ores et déjà adressé une fin de non-recevoir, selon les informations recueillies par Europe 1. Après les municipales, sera venu le temps du Pacte de responsabilité, prévient en substance la présidence.

Infographie Municipales 2014 1er Tour Antisèche
A lire aussi

CARTE DE FRANCE - Ces villes où le Front National est en tête

INFOGRAPHIE - Ce qu'il faut retenir du premier tour

ZOOM - Municipales : les mots d’ordre du second tour

ILS L'ONT DIT - Les 10 déclarations marquantes du premier tour