Hénin-Beaumont : Briois veut "reconstruire cette ville torpillée"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le secrétaire général du FN a été élu maire d'Hénin-Beaumont dès le premier tour des élections municipales, dimanche.

Son résultat symbolise la percée historique du Front national. Dimanche soir, Steeve Briois a en effet été élu maire d’Hénin-Beaumont dès le premier tour, avec 50,26% des suffrages. Pour Europe 1, il est revenu lundi matin sur cette soirée et "cette victoire collective". Et n’élude pas la question d’éventuelles alliances avec l’UMP.

>> SES PRIORITÉS A HÉNIN-BEAUMONT

Depuis une vingtaine d'années, Steeve Briois laboure pour le compte du FN ce bastion historique de la gauche. Et à l’écouter, sa gestion va changer de celle du PS : "nous allons reconstruire cette commune torpillée par le PS, il y a beaucoup à faire." Interrogé sur ces priorités, Steve Briois cite "la lutte contre le chômage évidemment, la lutte contre l'insécurité, les impôts trop élevés", mais n’oublie pas non plus "la sécurité [qui] sera une priorité".

>> LES ALLIANCES AVEC L’UMP

Officiellement, Jean-François Copé interdit à ses candidats de s’allier avec le Front national au second tour. Mais le parti de Marine Le Pen ne ferme pas pour autant la porte à double tour, mais à certaines conditions : "cette question peut-être débattue éventuellement dans quelques municipalités, si et seulement si nous avons affaire à des gens patriotes, sincères, qui ne souhaitent pas l'alliance que pour gagner une élection, mais qui s'inscrivent dans une démarche positive."

La seconde condition risque d’être plus difficile à remplir pour les candidats étiquetés UMP puisqu’ils devront "signer la charte du Rassemblement Bleu Marine. Pour se mettre d'accord sur un programme commun même municipal, il faut que nous soyons d'accord sur les enjeux, la stratégie et la finalité. S'il y a des gens sincères au sein de l'UMP qui veulent nouer des accords avec nous : pourquoi pas, mais qu'ils le disent franchement."

>> L'ATTITUDE DU PS

Dimanche soir, apprenant les résultats du FN, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, s’est interrogée: "c'est quoi le programme ? Obliger les enfants à manger du jambon ? Obliger les bibliothèques à s'abonner à Minute ?" Une déclaration pas vraiment du goût de Steeve Briois : "elle est en plein délire ! Elle ne connait pas Hénin-Beaumont, elle ne me connait pas et elle se permet de juger. Ces gens-là savent qu'ils sont en train de perdre le pouvoir et sont prêts à dire tout et n'importe quoi. Ça fera rire tout le monde à Hénin-Beaumont, ce genre de déclarations."

Et de conclure : "comme ils n'ont aucun argument crédible, que leur bilan est catastrophique, c'est l'échec dans tous les domaines. Le seul argument de ces gens-là, c'est dire : ‘attention, vous allez avoir une mairie raciste, xénophobe’. C'est n'importe quoi. Elle délire."

>> LE MARIAGE HOMOSEXUEL

Le Front national était hostile à la loi sur le mariage pour tous, et cela ne changera pas maintenant qu’il est aux manettes : "c'est dans la loi : bien sûr nous ne sommes pas d'accord avec cette loi mais nous la respectons. De toute façon, il faut que nous le fassions, donc je ne vois pas pourquoi nous agirions de manière... Non, éventuellement, nous pourrions le faire oui..."


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

PORTRAIT - Steeve Briois, l'enfant prodige du FN

L'ESSENTIEL - Municipales : la droite à 48%, la gauche à 43%

ZOOM - Ces villes où le Front National est en tête

PARTICIPATION - Municipales : l'abstention s’élève à 35%

ANALYSE - Olivier Duhamel : un score "très impressionnant" pour le FN mais...

RÉACTION - Marine Le Pen : "un crû exceptionnel pour le FN"

RÉACTION - Ayrault en appelle "au front républicain"

REACTION - Copé en appelle à "celles et ceux qui ont voté pour le FN"

REPORTAGE - Le FN à Béziers ? "je ne pourrais supporter ça"

PAROLES D’ÉLECTEURS - A Marseille, on parle d'un "vote sanction"

REPORTAGE - A Fréjus, on a voté FN sans complexe