Béziers : "je ne pourrais jamais supporter ça"

  • A
  • A
Béziers : "je ne pourrais jamais supporter ça"
@ MAXPPP
Partagez sur :

REPORTAGE - Pour les électeurs de gauche, il faut que le PS se positionne au mieux pour éviter l'élection de Robert Ménard, le candidat FN.

Benjamin Peter, correspondant d’Europe1 à Béziers

© EUROPE1

Benjamin Peter, correspondant d’Europe1 à Béziers

>> Retrouvez les résultats des municipales dans les 36.682 communes de France via notre moteur de recherche en cliquant ici.

Face à la percée du Front national à Béziers, le Parti socialiste - arrivé en troisième position - peine à se positionner. Hors de question, pour le moment de former un Front républicain. Jean-Michel Du Plaa l’a martelé tout au long de sa campagne, "pas question de laisser le conseil municipale à la droite et au FN pendant six ans".

Robert Ménard, qui n'est pas officiellement membre du FN mais est soutenu par Marine Le Pen, a obtenu 44,88 % des suffrages devant le successeur du maire sortant UMP Raymond Couderc, le député UMP Elie Aboud (30,17%), le socialiste Jean-Michel Du Plaa (18,65%) et le Front de gauche Emile Couquet (6,30%).

Pas de front républicain. "Moi au deuxième tour je revote pour Monsieur Du Plaa", confie Bernard, au micro d’Europe 1. "Et si jamais il y avait un Front républicain, là je ne voterai pas du tout", prévient-il, "entre l’UMP et le FN, pas question de voter".

Pour Corinne, "la gauche doit exister au conseil municipal". "De toute façon si Robert Ménard passait, il est très clair qu’on le surveillerait de très prés", annonce l’électrice.   

"Ca va être effroyable". Certains électeurs PS aimeraient toutefois que le candidat socialiste Jean-Michel Du Plaa adopte une autre stratégie. "Moi je pense qu’il devrait poser ses conditions à l’UMP, entamer le dialogue et éventuellement se retirer", estime un électeur PS.

"Si la ville bascule FN, ça va être effroyable", redoute-il, soulignant qu’à titre personnel "en tant qu’habitant de Béziers je me pose des questions sur  l’idée de déménager. Moi je ne pourrais supporter ça".

Jean-Michel Du Plaa s’est donné jusqu’à lundi soir pour réfléchir à son positionnement pour le second tour.

TOUT SAVOIR - Le premier tour en dix clics

COURTE TÊTE - NKM en tête au 1er tour mais...

POUSSÉE - Ces villes où le FN est en tête

MINISTRES - Quels résultats pour les candidats ?

APPEL - Copé fait du pied "à ceux qui ont voté FN"

LE PEN - "Un cru exceptionnel"