Aix-en-Provence : fin de garde à vue pour la maire

  • A
  • A
Aix-en-Provence : fin de garde à vue pour la maire
@ Max PPP
Partagez sur :

Maryse Joissains-Masini (UMP) a été entendue pour trafic d'influence et détournement de fonds publics. Aucune charge n'a été retenue contre elle.

 L’INFO. La maire UMP d'Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini, a été placée en garde à vue jeudi dans le cadre d'une enquête sur des emplois présumés fictifs. Selon une source proche du dossier, confirmant une information de France 3 Provence-Alpes, l’édile, âgée de 71 ans et en poste depuis 2001, est entendue pour trafic d'influence et détournement de fonds publics. Sa garde à vue a pris fin quelques heures plus tard jeudi sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle.

"Libre". Elle est "ressortie libre en fin de journée et sans aucune charge contre elle", a indiqué la directrice de la communication de la ville d'Aix-en-Provence, Isabelle Loriant, assurant qu'elle était "sereine" et qu'elle donnerait une conférence de presse vendredi à la mairie d'Aix-en-Provence pour s'expliquer.

De quoi est-elle suspectée ? La justice s’intéresse depuis un moment aux activités de Maryse Joissains-Masini. Une information judiciaire avait en effet été ouverte dès le mois d’octobre dernier. Plusieurs personnes ont déjà été entendues et deux perquisitions ont eu lieu ces derniers mois dans les locaux de l'hôtel de ville et de la communauté du pays d'Aix (CPA), qu'elle préside.

Jeudi matin a marqué une nouvelle étape avec son audition par les enquêteurs de la division économique financière de la Direction Interrégionale de Police Judiciaire de Marseille , durant laquelle le maire d'Aix-en-Provence a été interrogé sur les conditions de promotion de son chauffeur Omar Achouri au plus haut grade de la fonction publique territoriale (cat A) et sur le recrutement de son fils par la communauté d'agglomérations du Pays d' Aix. Toujours selon France 3, le fils du chauffeur a, quant à lui, été mis en examen.