A Reims, le "coupable" s’appelle Hollande

  • A
  • A
A Reims, le "coupable" s’appelle Hollande
@ MAXPPP
Partagez sur :

REPROCHES - Pour les sympathisants socialistes, la déroute du PS aux élections municipales est la faute d’un homme : le président de la République.

Déçus, les électeurs PS sont vite rentrés chez eux, dimanche soir, après l’annonce des résultats du scrutin. Le député UMP Arnaud Robinet à la tête d'une liste UMP-UDI-MoDem a emporté la mairie de Reims avec 46,20% des voix devant la maire PS sortante Adeline Hazan (42,76%) qui avait conquis la ville en 2008.



"On espère un vrai changement de politique". "Aujourd’hui les villes à gauche, qui étaient bien tenues, elles tombent à cause de lui". Pour ce sympathisant de gauche, il n’y a qu’un seul coupable de la déroute du Parti socialiste : François Hollande.

"On attendait tous le changement. Mais le changement qu’il nous a promis, il ne l’a pas fait", poursuit-il, au micro d’Europe1. Pour une autre habitante de Reims, c’est à cause de "sa ligne politique pas claire" que le PS a perdu cette élection. "On espère maintenant un vrai changement de politique", ajoute un autre sympathisant de gauche.

C’est une sanction "contre le coupable". La droite a donc confirmé son ancrage en Champagne-Ardenne dimanche, progressant dans chaque département et principalement dans la Marne en remportant cette ville symbole qu’est Reims. Mais la défaite d’Adeline Hazan ne signe pas le désaveu de la politique locale menée par l’élue sortante, préviennent certains électeurs. C’est une sanction "contre le coupable".

"On a sanctionné le Parti socialiste. La politique de Hollande, c’est une catastrophe", estime l’un d’eux. "On va terminer comme la Grèce si ça continue", assène encore l'un d'eux. "Hollande nous a facilité le travail", confie un militant UMP. "Et Adeline Hazan, c’est la complice du coupable Hollande", conclut-il.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

TENSIONS - Lancer d’œufs sur le maire FN de Villers-Cotterêts

RÉSULTATS - Découvrez qui est votre nouveau maire ici

LISTE - Ces nouvelles villes dirigées par le FN

EXCLU - Ayrault voulais annoncer sa démission, mais...

LE CHIFFRE - La gauche perd 155 "grandes" villes

ESSENTIEL - Le Tour de France des résultats

PAROLES D’ÉLECTEURS - Fréjus, mairie FN : "Pourquoi on ne serait pas contents ?"