A Marseille, on parle d'un "vote sanction"

  • A
  • A
A Marseille, on parle d'un "vote sanction"
@ MAXPPP
Partagez sur :

PAROLE D’ÉLECTEURS  - A gauche, certains ont voulu sanctionner Patrick Menucci aux municipales à cause de la politique menée par Paris.

Nathalie Chevance

© EUROPE1

Nathalie Chevance, correspondante d’Europe 1 à Marseille

>> Retrouvez les résultats des municipales dans les 36.682 communes de France via notre moteur de recherche en cliquant ici.

"C’est un vote sanction". Pour cette électrice de gauche, le résultat du premier tour des élections municipales de Marseille ne fait aucun doute. Si le candidat socialiste Patrick Menucci n’a décroché que la troisième place derrière le maire sortant, UMP, Jean-Claude Gaudin et derrière le FN, c’est à cause de la politique menée par le gouvernement.

"C’est une manière de dire attention nous on n’est pas contents des actions menées par le gouvernement de gauche", ajoute la jeune femme au micro d’Europe1. "Moi les socialistes m’ont beaucoup déçu. Les gens sont déçus de tout : l’insécurité, le chômage… Il y a plein de choses comme ça qui nourrissent à ce sentiment", ajoute une autre électrice.

"Je ne suis pas sereine du tout". Plus que le vote sanction, c’est la percée du FN qui inquiète certains. Une des mairies des quartiers nord pourrait bien passer aux mains du front national au deuxième tour. "Je ne suis pas sereine du tout, ça ne va pas être facile", confie une habitante.

Marseille "n’est pas une ville FN". "J’appelle tous les électeurs de gauche à se mobiliser. Si jamais ils ont cru que ce n’était pas la peine de venir aujourd’hui, dimanche il faut qu’ils soient tous là, par ce que ce sera la dernière chance pour Marseille", ajoute-t-elle, décrivant une ville "généreuse, ouverte et non pas une ville Front national".

Les Marseillais qui veulent faire bloc face au FN en appellent donc au Front de gauche et aux listes de Pape Diouf pour espérer un sursaut des abstentionnistes nombreux au premier tour, avec 46,47% d’abstention.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'ESSENTIEL - Municipales : la droite à 48%, la gauche à 43%

ZOOM - Ces villes où le Front National est en tête

PARTICIPATION - Municipales : l'abstention s’élève à 35%

ANALYSE - Olivier Duhamel : un score "très impressionnant" pour le FN mais...

RÉACTION - Marine Le Pen : "un crû exceptionnel pour le FN"

RÉACTION - Ayrault en appelle "au front républicain"

REACTION - Copé en appelle à "celles et ceux qui ont voté pour le FN"