Mitterrand président !

  • A
  • A
Mitterrand président !
@ MAXPPP
Partagez sur :

"Je mesure le poids de l’histoire", a souligné le nouveau président, crédité de 51,76 % des voix.

Sources : archives sonores d'Europe 1 et "10 jours en mai" de Pierre Favier



C’est l’image que l’on retiendra de la soirée. Dimanche soir à 20 heures, le visage de François Mitterrand, en pointillé, s’est affiché sur les écrans de télévision. A 65 ans, le socialiste est devenu le quatrième président de la Ve République. Une première pour un homme de gauche.

Au second tour de la présidentielle, François Mitterrand a ainsi réuni 51,76% des voix, battant confortablement le président sortant Valéry Giscard d’Estaing, crédité de 48,24 %.

Regardez l'annonce du résultat :



"Le poids de l’histoire"

"Je mesure le poids de l’histoire. Sa rigueur, sa grandeur", a proclamé François Mitterrand vers 22h20, entouré d’une nuée de micros, à la mairie de Château-Chinon, qu'il a rejointe à pied et où il a été accueilli triomphalement par les militants socialistes.

Ecoutez la première déclaration du nouveau président :

"Cette victoire est d’abord celle des forces de la jeunesse, des forces du travail, des forces de la création, des forces du renouveau qui se sont rassemblées dans un grand élan national, pour l’emploi, la paix et la liberté", a-t-il insisté lors de cette première allocution de président. Il a ensuite ajouté : "J'agirai avec résolution pour que, dans la fidélité à mes engagements, la France trouve le chemin des réconciliations nécessaires. Nous avons tant à faire ensemble".

Mitterrand attendu à Paris

Après avoir réussi à s’extirper de Château-Chinon et de sa foule, François Mitterrand doit maintenant rejoindre Paris, où d’autres supporters l’attendent rue de Solférino, le siège du parti socialiste.

Place de la Bastille, comme ailleurs en France, "le peuple de gauche" est aussi réuni autour de Michel Rocard, de Lionel Jospin, de Jean-Pierre Chevènement, du communiste Pierre Juquin. Il pleut. Mais qu'importe : les Parisiens crient "Mitterrand du soleil !".

Quid du premier ministre

Lundi, viendront les interrogations : qui François Mitterrand va-t-il nommer comme Premier ministre ?. Selon nos informations, Pierre Bérégovoy et Pierre Mauroy seront rue de Solférino pour attendre François Mitterrand. Interrogé durant la campagne sur le nom de Michel Rocard, François Mitterrand avait également répondu que, selon lui, ce n’était pas une mauvaise idée.

Ces interrogations reprendront lundi, car "ce soir, c’est la fête", a résumé Paul Quilès.