So Foot perd son match contre Lily Allen

  • A
  • A
So Foot perd son match contre Lily Allen
@ Montage So Foot/Reuters
Partagez sur :

Le mensuel français de ballon rond a accepté de payer des dommages et intérêts à la chanteuse.

Les stars étrangères qui lisent la presse française sont rares. Visiblement, Lily Allen est de celles-là. La jeune chantaise anglaise n'a pas du tout apprécié que le magazine So Foot lui attribue des propos qu'elle n'a pas tenus. Sous le titre "Les footballeurs courent après tout ce que je déteste", Lily Allen s'en prenait aux wags, ces fameuses femmes de footballeurs qui ne brillent pas toujours pas leur finesse. Victoria Beckham y était décrite comme un "monstre" tandis que Cheryl Cole, femme d'Ashley et chanteuse de son état, était accusée d'être "stupide et superficielle". Problème, la jeune chanteuse anglaise n'a jamais tenu ses propos.

Le Sun avait repris des extraits

Le cabinet d'avocats Atkins Thomson, qui représente les intérêts de la chanteuse, a obtenu gain de cause, mercredi, devant la Haute Cour de Londres : "le deuxième accusé accepte désormais que la plaignante n'a pas tenu les propos qui lui sont attribués dans le magazine et que, contrairement à sa première déclaration, aucun entretien n'a jamais eu lieu". L'avocat, Mark Thomson, parle de deuxième accusé.

Car les propos attribués à Lily Allen avaient été repris dans le Sun, qui, en septembre dernier, avait été condamné à une amende de 10.000 livres (11.400 euros). Le montant des dommages et intérêts dont va devoir s'acquitter So Foot n'a pas été révélé. Disculpé et vainqueur de ce match judiciaire, Lily Allen peut plus que jamais chanter "F**k you, f**k you very much"...