Sarkozy épargne Canal+ mais pas les FAI

  • A
  • A
Sarkozy épargne Canal+ mais pas les FAI
@ MAXPPP
Partagez sur :

La TVA devrait augmenter sur la partie internet mais pas télévision des offres "triple play".

C'est à un dossier compliqué que veut s'attaquer François Baroin : la TVA des chaînes télé payantes et des fournisseurs d'accès à internet (FAI). Le ministre du Budget voudrait mettre fin à la TVA réduite à 5,5% dont bénéficient les chaînes payantes, depuis la création de Canal+ en 1984, et par extension les FAI.

Jusqu'à présent les offres "triple play", qui combinent télévision, téléphone et internet, étaient taxées pour moitié à 19,6% et pour l'autre moitié à 5,5%. C'est la partie télévision qui bénéficiait de ce taux de TVA réduit. Selon Emmanuel Berretta de L'Express, "les caisses étant vides, François Baroin entend remettre en cause cet acquis. Pour faire passer la pilule, Baroin se cache derrière Bruxelles. En vérité, l'Europe n'a pas demandé la levée de cet avantage fiscal, mais a simplement exigé une clarification de son mode de calcul..."

Levée de boucliers à la chaîne cryptée qui menaçait de ne plus subventionner le cinéma français ou de dénoncer ses engagements sportifs. Canal+ avait également évoqué la possibilité d'augmenter le prix de son abonnement, au risque de perdre des clients. Lundi, Nicolas Sarkozy en personne a pris le dossier en main et a tenu à rassurer Canal+ : la chaîne continuera à bénéficier de la TVA réduite.

Les FAI devraient donc supporter seuls l'augmentation de TVA. "La question est de savoir qui va payer. Les clients, les entreprises ou les deux ? C'est un sujet que nous suivons de près", a confié Martin Bouygues à Le Point. Selon le site internet Ozap, "le surcoût devrait atteindre 80 millions pour Free, 170 millions pour Orange et 90 millions pour SFR".