Pascal Brunner, de "Fa si la chanter" au RSA

  • A
  • A
Pascal Brunner, de "Fa si la chanter" au RSA
@ AFP
Partagez sur :

TÉLÉVISION - Pascal Brunner, l'ancien animateur de "Fa si la chanter" sur France 3, est mort, jeudi soir, à l'âge de 51 ans. Il souffrait d'un cancer depuis plusieurs années.

L'info. Pascal Brunner, qui avait présenté le jeu musical "Fa si la chanter" sur France 3, est mort jeudi soir, vers 20 heures à Nice, selon FranceTV Info. C'est son ami Julien Lepers, également présentateur sur la chaîne publique, qui a annoncé la triste nouvelle. L'animateur de 51 ans, qui avait aussi animé l'émission "Brunner à vif" sur Europe 1, souffrait d'un cancer de la gorge depuis plusieurs années. Il avait d'ailleurs consacré un livre à sa maladie, intitulé Gloire, galère, cancer : je paye la note.

>> Julien Lepers a réagi vendredi sur Europe 1 à la mort de Pascal Brunner :



Julien Lepers réagit à la disparition de Pascal...par Europe1fr

"Pascal savait tout faire". "On a démarré ensemble à France 3, s'est souvenu Julien Lepers, présentateur de "Questions pour un champion". Pascal savait tout faire : la radio, la télé, la chanson, le théâtre... Il était très élégant sur scène. C'était aussi un très grand imitateur, de l'inspecteur Columbo notamment", a confié l'animateur à FranceTV Info.

Une lutte contre la maladie. A l'occasion de la sortie de son ouvrage, en octobre 2012, Pascal Brunner s'était confié sur sa descente aux enfers dans "Le grand direct des médias" de Jean-Marc Morandini. Bataille contre le cancer, mais aussi contre l'alcool. "Il y a eu plein d'abus, la cigarette, l'alcool, la fête", avait raconté l'animateur et imitateur, avouant "j'ai toujours aimé faire la fête et il y a un moment, je n'ai pas su m'arrêter". Au faîte de sa gloire dans les années 1990, Pascal Brunner a ensuite connu une période difficile : "Pendant un moment, j'ai eu le RSA et après l'allocation adulte handicapé", avait-t-il reconnu, ajoutant "cela peut arriver à tout le monde".

L'animateur, atteint d'un cancer de la gorge, avait du être opéré et suivait une rééducation pour parvenir à refaire ces imitations dont il s'était fait une spécialité. Sa voix, c'était son outil de travail. Il avait d'ailleurs animé l'émission "Brunner à vif" à l'antenne d'Europe 1, de 1995 à 1996. 

>> VIDEO - Pascal Brunner raconte sa descente aux enfers