Les Bleus, il vaut mieux en rire #LOL

  • A
  • A
Les Bleus, il vaut mieux en rire #LOL
@ MONTAGE CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Les internautes, la presse, et les publicitaires se gaussent mercredi des déboires des Bleus.

Les internautes sonnent l'hallali

"Hey les Français ! Vuvuzanalé déja ?", "Et si #Domenechétait le canular le plus sophistiqué de toute l'histoire du spectacle ?", “What's the difference between France and a teabag ? A teabag stays in the Cup longer !”, "Et si on accueillait les bleus à l'aéroport en leur jetant du #Yop dessus !". Sur Twitter ou Facebook, les internautes de France et d’ailleurs n’ont pas attendu le coup de sifflet final pour railler la prestation des Bleus, éliminés mardi, dès la premier tour de la Coupe du monde.

Twitter sur les Bleus

© CAPTURE D'ECRAN TWITTER

@la-débâcle-des-Bleus

Sur Facebook, les groupes ironisant sur cette défaite se sont en effet multipliés. Le groupe "Faire rentrer les Bleus à pied d'Afrique du Sud", par exemple, fédère près de 20.000 personnes avec des annotations plus acerbes les unes que les autres : "à défaut de la coupe du monde, ils peuvent encore gagner Pékin Express !", remarque l’un des membres du groupe, tandis qu’un autre note : "ça leur ferait faire au moins un peu de sport" !

Sur YouTube et Dailymotion, des parodies tournent en boucle. Comme celle de répétant à l'envie sa désormais célèbre insulte à Domenech. Ou celle de la météo des Bleus présentée par "Raymond Domaniak" ou encore le nouveau single d'Anelka : "Domenech ta mère". Jusqu'à l'émission de téléréalité "l'Ile de la tentation" avec une bimbo effondrée devant les images de France-Mexique, et une parodie du filmLa Haine avec Domenech en guest star.

La pub décapite les Bleus

Question pub, jusqu’à présent, les annonceurs avaient préférés rester en retrait depuis le début de la Coupe du monde. Mais, mercredi matin, ils lancent aussi l’hallali, à l’image de PlayStation qui s’est payé la dernière de couverture de Libération. Sur un simple fond blanc, on découvre le symbole des Bleus, un coq décapité et cette inscription : "GAME OVER". La marque tient toutefois à préciser : "Ce visuel est un photomontage. Aucun animal n’a été tué". L’honneur est sauf.

Coq 630 juin 2010

© CAPTURE D'ECRAN PUB

La presse se marre

Enfin, la presse s’en donne aussi à cœur joie. C’est "Le terminus des prétentieux", titre les Dernières Nouvelles d’Alsace, tandis que Libération lance un "Et encore bravo ! " aux joueurs de l’équipe de France. La palme de la Une la plus acide revient toutefois à l’Indépendant catalan qui n’hésite pas à tagger son journal de "Salut les Mickeys"…

independant

© CAPTURE D'ECRAN

REAGISSEZ - Et vous, comment qualifiez-vous la défaite des Bleus ?