Le CSA surveille les sites de paris

  • A
  • A
Le CSA surveille les sites de paris
@ MAXPPP
Partagez sur :

La publicité pour des sites de paris en ligne sera très réglementée pour protéger les mineurs.

L’ouverture à la concurrence des paris en ligne sera mise en place en juin, pendant la Coupe du monde de football en Afrique du Sud. Les sites de jeux de hasard pourront donc exister légalement en France, et donc organiser des campagnes de publicité dans les médias.

Le CSA s’est penché sur le sujet, et a dévoilé mercredi son dispositif pour encadrer ces publicités.

Protection des mineurs

Le CSA se montre particulièrement vigilant envers les téléspectateurs et auditeurs mineurs. "Nous avons mis très clairement le protection du public au cœur de nos préoccupations", a ainsi déclaré Michel Boyon, président du CSA.

Les publicités pour des sites de paris en ligne seront ainsi interdites sur les télévisions et radios s’adressant aux mineurs. Elles ne pourront pas non plus être diffusées sur les chaînes généralistes, durant des émissions s’adressant aux enfants ou aux adolescents. Cette interdiction s’étendra à 30 minutes avant et après la diffusion de ces programmes. Les émissions sportives ne devront pas non plus inciter les jeunes téléspectateurs à jouer.

Pas de pubs cachées

Le CSA portera également une attention particulière sur la publicité clandestine durant les émissions sportives ou hippiques. Le contenu éditorial de ces programmes ne devra pas être dénaturé pour ne pas se transformer en paris. Michel Boyon demande également aux chaînes d’adopter "une charte de bonne conduite", pour limiter les volumes de pub pour les sites de jeux en ligne.

Toutes ces mesures sont valables jusqu’au 31 janvier 2011. Le CSA adoptera alors une nouvelle délibération, "en s’appuyant sur les pratiques constatées et l’expérience acquise durant cette période", ainsi que sur le respect des engagements volontaires des télévisions et des radios.