Le boum des films en VOD

  • A
  • A
Le boum des films en VOD
@ MAXPPP
Partagez sur :

Malgré une offre qui reste chère, le marché du cinéma en VOD a progressé de 57 % en un an.

L’offre du film en VOD (vidéo à la demande) est en pleine essor cette année. L’Observatoire de la vidéo à la demande, créé il y a quelques mois par le Centre national de la cinématographie (CNC), a en effet dévoilé quelques chiffres positifs sur ce nouveau marché.

En un an, l’offre permettant de louer ou d’acheter légalement des films sur Internet a augmenté de 18,2 %. Avec 748 films supplémentaires cette année, plus de 4.900 longs-métrages sont désormais disponibles sur les différentes plateformes. Ce sont surtout les films récents qui bénéficient de cet essor. En décembre 2009, 179 films sortis en salles depuis moins de 12 mois étaient téléchargeables, contre 103 en décembre 2008.

Des offres plus étoffées

Cette augmentation peut s’expliquer par une loi survenue durant l’été 2009, pour lutter contre le piratage. Avant, les films n’étaient disponibles sur le net que 7 mois ½ après leur sortie, contre 6 mois pour leur parution en DVD. Désormais, le délai n’est que de quatre mois pour ces deux supports. L’effet s‘est vite fait sentir. Sur les différentes plateformes (M6 VOD, Francetvod, etc.), les films les plus téléchargés sont en majorité des œuvres récentes, sorties en salle il y a moins de six mois.

Les offres se sont également étoffées. Chaque grande chaîne de télévision possède maintenant son site de VOD, qui regroupe aussi bien ses propres émissions que des long-métrages. Les "box" Internet proposent également des offres plus importantes. D’autres modèles se mettent en place, comme le site CDiscount, qui propose gratuitement une sélection de films en VOD, financés par la publicité.

Des prix élevés

Le problème des films en VOD reste encore le prix. Acheter un film sur ces plateformes coûte en moyenne 13 euros, soit à peine moins qu’un DVD dans le commerce. Les louer, la formule utilisée à 98 %, revient entre 2 et 4 euros, deux fois plus cher qu’une location dans le commerce.

Néanmoins, le public se met petit à petit à ce nouveau mode de consommation. Plus de 14 % des internautes sont désormais des utilisateurs réguliers de ces plateformes, contre 10 % il y a un an. Au final, le marché de la vidéo à la demande a été estimé à plus de 82 millions d'euros pour 2009, soit une progression de 57,7% en un an.