Il achète un iPad... pour le détruire

  • A
  • A
Il achète un iPad... pour le détruire
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Un groupe d’adolescents a détruit la tablette numérique à coups de batte. La vidéo fait fureur.

La vidéo fait fureur sur Youtube. Elle montre une poignée d'adolescents défoncer un iPad, le nouveau produit phare d’Apple commercialisé samedi aux Etats-Unis.

Justin Kockott fait partie des 300.000 Américains qui se sont empressés d’acheter la toute nouvelle tablette numérique le jour de son lancement.

Mais pas question pour cet adolescent américain de rentrer chez lui et s’émerveiller devant les performances de l’iPad. Son truc à lui, c’est la destruction. À peine sortis du magasin, Justin Kockott et ses amis s’attaquent à l’iPad sur un parking, deux minutes et quelques coups de batte de baseball suffisent à venir à bout de la machine. "Au revoir l'iPad", commente joyeusement l'un des ados.

Regardez la video :

Lundi en fin de journée, plus de 300.000 personnes avaient déjà visionné les images sur Youtube. "Je voulais être le premier à faire ça", a déclaré au Los Angeles Times l'auteur de la vidéo. "Je savais que des personnes allaient détester (l'iPad) mais je ne savais pas qu'il y en aurait autant", a-t-il ajouté en faisant référence à la teneur des commentaires laissés sur Youtube.

Sur le site de partage de vidéo, certains cautionnent -“au moins certaines personnes ne tombent pas dans le panneau de cette stupide frénésie" - mais beaucoup condamnent un gaspillage "stupide" et "insensé". Sur le réseau social Facebook, des dizaines de groupes sont consacrés aux personnes qui "détestent l'iPad". L'un d'entre eux s'adresse à "ceux qui sont déjà malades à crever avec les iProduits d'Apple" et "les branchouilles" qui ne vivent que pour eux.

Derrière son geste, ni anticonsumérismee primaire, ni mauvais coup de Microsoft à son grand rival, juste une envie selon Justin Kockott. "Les gens disent que je dois haïr Apple, mais non, nous avons deux autres iPads à la maison et ma famille a des iPhones, des Macs et des iPods, je ne hais pas Apple, j’aime Apple". Un amour vache qui aura coûté la bagatelle de 499 dollars à Justin Kockott.