Gérald Dahan, dernier viré d'Inter

  • A
  • A
Gérald Dahan, dernier viré d'Inter
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il rejoint Guillon, Porte et Mezrahi dans la liste des humoristes remerciés par France Inter.

L’humour a-t-il encore sa place dans la matinale de France Inter ? La question se pose après une nouvelle éviction, qui concerne cette fois-ci l’imitateur Gérald Dahan. Son billet d’humour est supprimé après seulement un mois et demi d’existence, a annoncé France Inter vendredi.

La radio justifie cette suppression de chronique par le fait que le contrat afférent arrivait à expiration. Pour l'humoriste, c'est une conséquence directe de sa prestation mordante de jeudi matin, en présence de Michèle Alliot-Marie.

MAM n’apprécie pas Le Parrain

"Il (Philippe Val, directeur de France Inter, ndlr) m'a dit que j'avais un positionnement qui n'était pas le bon, que ma chronique n'avait pas pris", a réagi Gérald Dahan sur le site liberation.fr. "Mais pour moi, ça fait suite à ma chronique face à Michèle Alliot-Marie (jeudi)". "Je suis déçu par Philippe Val, c'est clair", a -t-il confié samedi au JDD.fr.

Retour sur ce fameux billet qui aurait, selon Dahan, provoqué son éviction : assis à côté de Mme Alliot-Marie visiblement agacée, selon une vidéo mise en ligne, l'humoriste avait notamment déclaré : "En même temps, ce ne doit pas être facile d'être ministre de la Justice sous Sarkozy : je mets les crocs de boucher pour y pendre Villepin, étouffer l'affaire Woerth pour protéger l'UMP, organiser les arrangements avec Delanoë pour sauver le soldat Chirac. Votre quotidien ce n'est pas la Justice, c'est Le Parrain N.4".

France Inter se crispe sur l’humour

Gérald Dahan avait été choisi à la rentrée avec Raphaël Mezrahi et François Morel pour clore la matinale de la radio chaque jour en alternance à 8h55. Leur mission était de faire oublier la précédente équipe d’humoristes, qui a remporté un grand succès mais hérissé la direction de la radio.

Stéphane Guillon et Didier Porte avaient été congédiés de France Inter pour des chroniques ayant déplu à leur direction. Raphaël Mezrahi avait décidé mi-septembre, "d'un commun accord" avec la direction, d'arrêter sa chronique au bout de quelques jours. C’est aujourd’hui au tour de Gérald Dahan d’être congédié.

La direction de la radio précise avoir décidé de confier les chroniques de 8h55 à Sophia Aram les lundis et mercredis, et à Ben, les mardis et jeudis. Pour combien de temps ?