François Baroin: "Elkabbach, un mythe"

  • A
  • A
François Baroin: "Elkabbach, un mythe"
@ Europe 1
Partagez sur :

SOUVENIR - Repéré par Jean-Pierre Elkabbach, François Baroin, invité d'Europe 1 à l'occasion des 60 ans de la station, s'est souvenu de ses débuts de journaliste sur l'antenne de la rue François 1er. 

C'est Jean-Pierre Elkabbach qui l'a repéré et mis à l'antenne. François Baroin était journaliste avant de devenir homme politique et de faire carrière à l'UMP. Le sénateur et maire de Troyes, invité d'Europe 1 pour les 60 ans de la station, a raconté comment le célèbre interviewer politique l'avait poussé à devenir journaliste. 

"C'était très direct, à la Elkabbach". Jean-Pierre Elkabbach repère le jeune étudiant de 21 ans sur le plateau d'Apostrophes présenté par Bernard Pivot. Venu présenter le livre de son père, décédé dans un accident, François Baroin raconte que son éditeur a été contacté dès le lendemain par Jean-Pierre Elkabbach. "Il lui a dit : 'je voudrais voir Baroin car il a dit des choses qui m'intéressent". "Pour moi, Elkabbach, c'était un mythe et Europe 1, une station que j'écoutais", a expliqué le sénateur UMP. Malgré tout, "la rencontre n'était pas du tout sympathique, c'était très direct, à la Elkabbach". 

"Je suis impressionné par son audace". "C'était impressionnant", poursuit François Baroin, "je vois Elkabbach qui était un monument". Impressionné par "son audace, son caractère, son tempérament", le maire de Troyes explique que le journaliste vedette d'Europe 1 l'a éclairé sur "la passion de ce journalisme". "Vous allez vous intéresser aux coins de la rue comme au bout du monde, vous allez casser la construction universitaire et vous allez devenir un observateur" : voilà ce que lui a dit Jean-Pierre Elkabbach lors de cette première rencontre. 

Un refus puis "il m'a eu à l'usure". François Baroin refuse d'abord la proposition de Jean-Pierre Elkabbach de rejoindre Europe 1, préférant poursuivre ses études. Mais ce refus n'est pas définitif : "il m'a eu à l'usure, avec son charme, son tempérament, son caractère". En août 1988, le jeune étudiant fait ainsi ses débuts à Europe 1 : "j'ai fait le ba-ba, trois CDD, les infos génés avec le nagra sur l'épaule qui pesait 12 kilos". 

Des "souvenirs merveilleux". François Baroin a confié avoir "des souvenirs merveilleux" à Europe 1. "C'est un immense bonheur de partager cet anniversaire avec vous", a-t-il poursuivi. "Depuis 20 ans que je fais de la politique, à chaque fois que je viens ici, j'ai l'impression de venir au boulot mais le cœur léger", a-t-il conclu. 

>> Ecoutez François Baroin au micro d'Europe 1 : 



François Baroin : "Elkabbach, c'était un mythe" par Europe1fr