Fluide Glamour au banc d'essai

  • A
  • A
Fluide Glamour au banc d'essai
@ FLUIDE GLAMOUR
Partagez sur :

Fluide Glacial lance Fluide Glamour, un nouveau magazine féminin décalé.

La presse féminine accueille une nouvelle venue, Fluide Glamour, petite sœur de Fluide Glacial, le célèbre mensuel fondé par Gotlib en 1975. "Rigolo, sexy et moderne", c’est le credo de Fluide Glamour, dont le premier numéro - tiré à 90.000 exemplaires - est en vente jeudi pour 4,90 euros. Sur Europe1.fr, un fan et un profane de l’univers Fluide Glacial passe le nouveau magazine au banc d’essai.

La couverture

Le profane : un rose glamour pour les filles et une pin-up tout en viande pour les garçons. Le magazine ne se prend manifestement pas au sérieux et fait la part belle aux sujets sexys. Les titres sont savoureux et étonnants, la "sexfight" entre l’homme et le dauphin vibrant laisse rêveur, et le "témoignage d’un homme pétasse" attise la curiosité. Une couverture qui donne le ton, bien loin des magazines féminins traditionnels.

Le fan : cette Une est la concrétisation d’un fantasme, le mariage réussi entre le magazine féminin et l’univers Fluide. L’humour décalé-dérangé est bien au rendez-vous. Ce parallèle entre top-model et viande n’est-il pas délicieusement grinçant ? La dérision de Fluide, un mélange d’univers "girly" et d’humour, et sur fond rose s’il vous plaît !

Fluide Glamour 2

© FLUIDE GLAMOUR

Les auteurs

Le profane : les néophytes de l’univers de Fluide reconnaîtront peut-être le travail et les noms de certains auteurs. Parmi lesquels Riad Sattouf, auteur de La vie secrète des jeunes dans Charlie Hebdo et réalisateur du film Les Beaux Gosses en 2009, ou Pénélope Bagieu, auteure du blog Pénélope Jolicoeur et de l’album Ma vie est tout à fait fascinante.

Le fan : des nouveaux pour l’essentiel, dont Margaux Motin, connue pour son blog, elle signe pas moins de neuf planches. On trouve également Monsieur Lâm, une sorte de Monsieur Loyal aussi connu pour son blog. On retrouve Maïa Mazaurette, auteure de guides sexys, accompagnée de son illustrateur habituel, Arthur des Pins. Pas d’Edika en vue, pas plus que de Manu Larcenet et autres auteurs habitués de Fluide Glacial. Il y a bien quelques planches de Dupuy & Berberian, mais elles sont un peu "planquées" en fin de magazine. On trouve aussi un roman-photo tiré de l’imagination de Jean-Michel Thiriet, mais là aussi, la réalisation a été confiée à la jeune garde : Monsieur Lâm et Justine Legrand.

Le ton

Le profane : amateurs d’humour distingué et de jeux de mots fleuris, passez votre chemin. Fluide Glamour est fait d’humour gras, souvent sexy, mais pas vulgaire si l’on se munit d’une bonne dose de troisième degré.

Le fan : on ne retrouve pas l’"humour" si particulier habituellement célébrée dans Fluide Glacial. Très en dessous de la ceinture, Fluide Glamour manque de la touche d’absurde qui a fait le succès de Fluide. Les amateurs de Fluide Glacial resteront peut-être sur leur faim malgré quelques strips très réussis.

Fluide Glamour 3

© DUPUY - BERBERIAN / FLUIDE GLAMOUR

La cible

Le profane : si Fluide Glacial semble s’adresser aux mâles les plus fiers de leur virilité exacerbée - l’édito parle d’un "taux de testostérone suffisant pour terrasser le XV de France" - Fluide Glamour les convaincra peut-être de mettre un peu de rose dans leur vin. Le nouveau magazine plaira aux filles car totalement à contre-courant de la presse féminine classique et de son univers raffiné. Les hommes pin-up finiront peut-être des les séduire.

Le fan : les voyageuses en mal de lecture s’apprêtant à prendre le train et cherchant d'urgence de quoi occuper leur trajet trouveront leur bonheur avec Fluide Glamour. Au milieu de la masse des magazines, la couverture "girly" et rigolarde de ce hors-série devrait rapidement les convaincre. Problème : elles risquent de vite faire le tour de ce numéro et regretteront alors de n’avoir pas acheté autre chose pour la suite du voyage…

Le second numéro de Fluide Glamour - un semestriel - est prévu en novembre prochain.