Éric Zemmour sauve sa tête au Figaro

  • A
  • A
Éric Zemmour sauve sa tête au Figaro
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'entretien du journaliste avec la direction du Figaro pour ses propos controversés a été annulé.

Eric Zemmour est au cœur d'une polémique depuis ses propos tenus dans Salut les Terriens, sur Canal Plus le 6 mars, dans le cadre de la promotion de son livre Mélancolie Française. Il avait alors déclaré : "Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes. C'est un fait". La déclaration avait été condamnée par la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), auprès de laquelle le journaliste s'était excusé.

Des propos qui ont embarrassé LeFigaro, où le journaliste travaille depuis 1996. Dans un premier temps, le directeur de la rédaction, Étienne Mougeotte, avait convoqué Éric Zemmour pour un entretien "à caractère solennel". Un rendez-vous prévu lundi 29 mars, finalement annulé par la direction du quotidien jeudi. "Nous avons bien reçu votre lettre dans laquelle vous regrettez que vos propos dans l'émission de Thierry Ardisson sur Canal+ aient pu heurter", écrit-elle dans une lettre à l'éditorialiste.

"Nous prenons acte que vous n'avez jamais eu l'intention de stigmatiser certains de nos compatriotes (...) Du fait de ces mises au point, nous n'avons donc plus de raison de vous convoquer pour un entretien. Notre réunion (...) est donc annulée", peut-on lire dans cette lettre signée notamment par Étienne Mougeotte.

Une réaction de France Télévisions

Ces propos avaient déjà provoqué la réaction de France Télévisions. La semaine dernière, le directeur du groupe, Patrice Duhamel, aurait demandé "des mesures" à la société qui produit On n’est pas couché, d’après une information révélée par Télé deux semaines.

Attaqué en diffamation

Eric Zemmour, qui s'était défendu dans une lettre au président de la LICRA, publiée sur le site Marianne2.fr, a parlé d'un "malentendu". "Ma volonté n'a jamais été de stigmatiser 'les Noirs ou les Arabes'", a-t-il ajouté. Il a également mis en cause Thierry Ardisson : "si mes propos étaient si infâmes à ses yeux, que ne les a-t-il coupés au montage ?" En réponse, l'animateur de Canal Plus aurait décidé d'attaquer en diffamation Eric Zemmour, selon une information révélée par LePoint.fr.

Mardi, le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA) a adressé une mise en demeure à Canal+ pour les propos d'Eric Zemmour tenus sur son antenne. Stéphane Simon, producteur de Salut les Terriens, a pris la défense de Thierry Ardisson sur Europe 1 mercredi. Il n'a pas souhaité commenter la décision du CSA, mais considère que l'extrait ne devait pas être coupé au montage pour "respecter la liberté d'expression".

Ecoutez-le sur Europe 1 :

Soutien de RTL

Le journaliste a obtenu mercredi le soutien de RTL, antenne sur laquelle il présente un billet d'humeur quotidien. "Nous sommes pour la liberté d'expression et de ton, dans le respect de la loi, à ce titre Eric Zemmour a toute sa place chez RTL, comme Serge July, Alain Duhamel, Rokhaya Diallo ou Jean-Michel Aphatie", a déclaré Jacques Esnous, directeur de la rédaction.

Philippe Bilger, avocat à la Cour d'appel de Paris, l'a lui aussi défendu. Sur son blog, il a écrit, dans un article intitulé "Eric Zemmour ou le trublion officiel" : "Je propose à un citoyen de bonne foi de venir assister aux audiences correctionnelles et parfois criminelles à Paris et il ne pourra que constater la validité de ce 'fait' (...) Tous les noirs et tous les arabes ne sont pas des trafiquants mais beaucoup de ceux-ci sont noirs et arabes". Philippe Bilger est convoqué vendredi chez le Procureur général de Paris, François Falletti, suite à l'article paru sur son blog.

Regardez l'intervention d'Eric Zemmour sur Canal Plus :