Du sport pour tous à la télé ?

  • A
  • A
Du sport pour tous à la télé ?
@ REUTERS
Partagez sur :

MÉDIAS – Le CSA tire la sonnette d'alarme : les chaînes publiques désertent de plus en plus le terrain des grandes compétitions sportives. Il réclame une loi pour changer la donne.

CSA et droits sportifs. Vous êtes supporter de l'Algérie dans cette Coupe du monde de football 2014? Alors, hier, la seule possibilité d'assister à la victoire des Fennecs sur la Corée du Sud  était d'avoir souscrit un abonnement à BeinSport. Seuls 28 matchs de cette compétition sont diffusés sur TF1 et aucun sur les chaînes publiques. 

Pour Olivier Schramek, président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, c'est une "préoccupation". Il souhaite que "le sport et ses événements majeurs restent accessibles sur la télévision gratuite". Il a aussi annoncé sur France Bleu Gironde souhaiter une loi pour que le CSA intervienne "directement ou indirectement dans les négociations des droits sportifs". En plus des droits de diffusion, c'est aussi "l'accès des autres chaînes et des journalistes aux enceintes sportives et au contact des joueurs et des experts" qui fonctionne mal selon Olivier Schramek. 

Un décret élargi aux compétitions féminines. Aujourd'hui, un décret du gouvernement permet aux chaînes gratuites d'avoir accès à une vingtaine de gros événements sportifs dont les jeux Olympiques ou le Tournoi des Six nations. Olivier Schramek a annoncé qu'il sera étendu aux compétitions féminines.

En attendant, la Coupe du Monde de Rugby Féminin qui aura lieu en France du 1er au 17 août 2014 sera diffusée en intégralité sur EuroSport. France 4 n'a acquis les droits que pour les matchs où l'équipe de France participera… sauf pour la finale.

Est-ce réaliste ? Le sport pour tous est une noble mais très coûteuse idée. TF1 a déboursé 130 millions d'euros pour la Coupe du monde 2014 contre 15 millions en 1998. Et c'est pour alléger la facture que la chaîne privée a revendu une partie de ses droits à BeinSport pour 50 millions d'euros. L'affaire n'est toujours pas rentable puisque TF1 va probablement perdre entre 20 et 30 millions d'euros dans cette histoire.

Même avec une loi ouvrant les négociations au CSA, les chaînes publiques peuvent-elles concurrencer les chaînes payantes ou privées ? Depuis 2009, France Télévision a banni les spots publicitaires après 20h. Cela représente chaque année, 400 millions de manque à gagner. Si l'argent ne se trouve plus dans le marché publicitaire, où le trouver ? Ce sera  au CSA de réfléchir à l'avenir aux moyens de ses ambitions.  

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

La Coupe du Monde est un gouffre financier pour TF1 

TECHNO - Voici la montre qui a validé le deuxième but des Bleus