"Zoo" la nouvelle série de TF1 ne convainc pas nos spécialistes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

COUPS DE GRIFFES - Mardi matin, Jean-Marc Morandini recevait deux journalistes spécialistes des séries. Ils n’ont pas été tendres avec la nouvelle série de TF1.

"On peut la regarder, ça ne foulera aucun neurone" pour Cédric Melon de Télécable Sat Hebdo. "Ce n’est pas très bien interprété, pas crédible", pour Alain Carrazé de Télé 2 Semaines. Invités du "Grand direct des médias" mardi, ils n’ont vraiment pas été tendres avec la nouvelle série de TF1.


"Des effets un peu ratés". La critique d’Alain Carrazé commence plutôt bien pour "Zoo". "C’est pas mal du tout. Vous vous souvenez des 'Oiseaux' de Alfred Hitchcock, de ‘La planète des singes’, c’est dans ce style là", explique-t-il pour cette série dans laquelle les animaux se rebellent contre les humains. Pour lui, "c’est une série qui essaye de donner un côté réaliste à une supériorité de la race animale, beaucoup plus que ‘Manimal’ dans les années 80." Cédric Melon est beaucoup plus dur : "Parfois, les effets sont un peu ratés, et de temps en temps les acteurs jouent moins bien que les animaux." "Je confirme, ce n’est pas très bien interprété. À ce niveau là, ce n’est pas crédible", ne peut s’empêcher de confirmer Alain Carrazé.


"Ce n’est pas Hitchcock". Peu convaincus, nos critiques sont très francs, et expliquent pourquoi la série ne leur plaît pas. "Ça crie, ça part dans tous les sens", argumente Cédric Melon. "On fait la comparaison avec les "Oiseaux", au niveau de la réalisation ce n’est pas du tout Hitchcock. On peut la regarder, ça ne foulera aucun neurone." Alain Carrazé tempère : "En plus l’histoire va vite, je crois que la première saison fait 13 épisodes. Il y a des révélations au fur et à mesure, vous ne serez pas frustrés. Mais ce n’est pas la série du siècle."


"Les images de synthèse se voient énormément". Enfin, au sujet des animaux, véritables stars du film, Alain Carrazé annonce que "75% des scènes sont faites avec de vrais animaux, ils sont donc dressés", mais que d’après lui, "il y a quand même un petit pourcentage d’images de synthèse." "Malheureusement, ce pourcentage se voit énormément", termine Cédric Melon. Chacun se fera son avis, le mieux étant toujours de la regarder à partir de mardi 1er décembre, à 20h50 sur TF1.