X Factor, ersatz de Nouvelle Star

  • A
  • A
X Factor, ersatz de Nouvelle Star
@ M6
Partagez sur :

M6 diffuse son nouveau télé-crochet mardi soir. Les différences avec "LNS" ne sont pas flagrantes.

Un casting musical géant dans toute la France, auditionné par un "jury d’exception", puis, pour les meilleurs, un show en prime time et en live sur M6, avec élimination par appels surtaxés à la clé… X Factor, diffusé mardi soir pour la première fois sur la sixième chaîne, ressemble à s’y méprendre à sa devancière, La Nouvelle Star ("LNS" pour les initiés). Le concept est pourtant bien différent, jure la chaîne, soucieuse de tourner la page d’un télé-crochet à bout de souffle l’an passé. Petit jeu des différences et des similitudes entre les deux émissions.

Le Jury. Quatre membres d’un côté, quatre membres de l’autre. Et à chaque fois, des personnalités connues, d’autres moins. A changement d’émission, changement de jurés. Exit Lio, Philippe Manoeuvre, l’historique André Manoukian (8 LNS au compteur) et le novice Marco Prince. Place à Christophe Willem, Véronic Dicaire, Henry Padovani et Olivier Schultheis. Le quatuor est vendu comme un "jury d’exception" par M6, mais ça ne saute pas aux yeux.

Le seul à bénéficier d’une notoriété certaine est Christophe Willem, vainqueur en 2006 de… La Nouvelle Star. Olivier Schultheis, fils de Jean, auteur du seul tube Confidences pour confidences, est également un transfuge de LNS, dont il était le chef d’orchestre. Henri Padovani, musicien de son Etat, est connu pour avoir fondé en janvier 1977 le groupe The Police, avant de quitter la formation britannique, pas assez rock à son goût… en septembre 1977. Enfin, la Québécoise Véronic Dicaire est une humoriste, chanteuse et imitatrice, notamment de Vanessa Paradis et de Lara Fabian. Le quatuor aura une sacrée pression, le succès de l’émission dépendant grandement de ses bons mots.

D’autant que ces nouveaux jurés n’auront pas comme seule mission de sélectionner puis d’évaluer les candidats. Chacun aura en effet à cornaquer une catégorie spécifiques des postulants à la gloire : moins de 25 ans garçon, moins de 25 ans filles, plus de 25 ans et groupes. Et comme ils auront la charge de sauver l’un des deux candidats ayant reçu le moins du suffrage du public, il est prévu, et sans doute souhaité par la chaîne, quelques clashs au moment de prendre cette douloureuse décision.

Le casting. 25.000 aspirants chanteurs se sont pressés pour tenter leur chance devant le jury cette année. Avec plusieurs nouveautés : les auditions ont cette fois eu lieu en public. En outre, pas de limite d’âge : le concours est ouvert aux postulants de "16 à 99 ans", proclame M6. Pas de centenaires donc. La doyenne de l’édition 2011 aura 88 ans, la benjamine 16 ans. L’objectif est évidemment de débusquer la Susan Boyle française, en référence à cette Ecossaise de 47 ans révélée en janvier 2009 par le show anglais Britain Got’s Talent, l’équivalent de La France a un incroyable talent.

Enfin, dernière nouveauté par rapport à La Nouvelle Star, et non des moindres : le casting est ouvert cette année aux groupes.

Le prime-time. Peu de changements spectaculaires à signaler. Sinon le remplacement à la présentation de Virginie Guilhaume, qui ne restera pas dans les mémoires, par un duo formé de Sandrine Corman et Jérôme Anthony. La présence de deux guest stars par soirée est également promise par M6. Les noms de Céline Dion et de Lady Gaga circulent avec insistance pour participer à l’un des "prime". Et puis, à la fin de la soirée, surviendra l’inévitable et traditionnelle éviction d’un candidat. Bref, toute ressemblance avec un télé-croche musical diffusé pendant huit ans sur M6 est dont fortuit…