09/02/2018 - 08h12

VIDÉO - Face à la polémique, Mennel quitte The Voice

© capture d'écran publication Facebook

Mennel Ibtissem, la candidate aux tweets polémiques sur les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray, a annoncé sur Facebook sa décision de quitter l'émission musicale de TF1 dans la nuit de jeudi à vendredi

"Je n'ai jamais songé à blesser qui que ce soit (...). J'ai donc pris, aujourd'hui, la décision de quitter cette aventure". La candidate Mennel Ibtis­sem, qui avait marqué le jury et les téléspectateurs de The Voice avec sa reprise d'Hallelujah de Leonard Cohen, a donc décidé de quitter le télécrochet de TF1. Elle l'a annoncé dans une vidéo publiée sur sa page Facebook dans la nuit de jeudi à vendredi. 

"L’intention de rassembler, pas de diviser". Postée vers une heure du matin, la vidéo de près de deux minutes avait déjà été vue 146.000 fois à 8h30 vendredi matin, et partagée plus de 1.800 fois. La jeune chanteuse y apparaît, visiblement émue.

Elle lit un texte dans lequel elle explique qu'elle a participé à l'émission musicale de TF1 "avec l'intention de rassembler, pas de diviser, d'ouvrir les esprits, pas de les assombrir", ajoutant qu'elle vit "très difficilement les tensions survenues ces derniers jours. Ces tensions masquent [sa] volonté de faire l’apologie de l’amour, de la paix et de la tolérance." Autant de raisons suffisantes pour quitter The Voice après seulement un passage sur scène pour sa sélection, selon elle.

"Avec mon âme, et mon cœur, je continuerai de chanter pour louer ce sentiment qui répare les fractures et rapproche les gens malgré les différences. Encore, je veux dire un grand merci à ceux qui me soutiennent dans ces moments difficiles, qui ont foi en moi sans s’arrêter au jugement précipité. Merci à ceux qui pardonnent mes maladresses, je vous aime", conclue-t-elle, toujours coiffée de son turban. "Une façon de porter un voile d’une manière plus moderne", comme elle l'a expliqué, assurant : "Vous ne me verrez jamais sans, il est indissociable de mon look. C’est ma signature".

Des tweets controversés. Mennel Ibtis­sem a créé la polémique samedi dernier à la suite d'une prestation remarquée au cours de laquelle elle a chanté Hallelujah de Leonard Cohen. Des internautes avaient ensuite exhumé des tweets postés après l'attentat de Nice qui a fait 86 morts et 458 blessés dans lesquels elle relayait des théories complotistes : "le 'terroriste' prend avec lui ses papiers d'identité. C'est vrai que quand on prépare un sale coup, on oublie surtout pas de prendre ses papiers", un post accompagné du hashtag #PrenezNousPourDesCons.

Une première réponse sur Twitter. Des internautes ont aussi retrouvé des messages dans lesquels Mennel Ibtis­sem apporte son soutien à Dieudonné, à l'islamologue controversé Tariq Ramadan ou encore l'ONG Barakacity soupçonnée de soutenir les djihadistes de l'organisation État islamique. Lundi, la jeune chanteuse s'est expliquée sur ces tweets dans trois messages postés sur Twitter rappelant qu'elle condamnait "bien évidemment avec la plus grande fermeté le terrorisme". "Je prône un message d'amour, de paix et de tolérance" avait-elle souligné. 

Des conséquences techniques pour TF1

Face à cette polémique, la chaîne TF1 s'était donné du temps pour statuer sur le sort de la candidate à cause des conséquences techniques qu'auraient posé son éviction. Mais après son abandon, la chaîne va devoir y faire face. Un nouveau montage va devoir être réalisé puisque les trois-quarts des émissions sont déjà tournées. D'autre part l'équipe de Mika, que Mennel Ibtis­sem avait rejointe, sera déséquilibrée puisqu'elle perd l'un de ses membres. En revanche, cette décision n'aura pas de conséquences sur l'émission de samedi puisque la candidate ne devait pas y apparaître.