Vanessa Burggraf quitte "On n'est pas couché" pour France 24

  • A
  • A
 Vanessa Burggraf quitte "On n'est pas couché" pour France 24
La journaliste a accepté un poste de directrice éditoriale de France 24@ Capture d'écran On n'est pas couché
Partagez sur :

La journaliste a été particulièrement éprouvée par une accusation de fausse information sur la réforme de l'orthographe au cours de l'interview de Najat Vallaud-Belkacem.

Contrairement à ce qu'avait annoncé la productrice de l'émission de France 2, la journaliste Vanessa Burggraf ne sera plus sur le plateau de "On n'est pas couché" aux côtés de Yann Moix à la rentrée 2017, rapporte Le Parisien jeudi

Un retour aux sources. "C'est ma décision, je ne suis pas poussée dehors", a expliqué la polémiste au journal. Vanessa Burggraf retourne donc travailler au sein de la chaîne internationale France 24. Un média au sein duquel elle exerçait depuis sa création en 2006 et qu'elle avait quitté pour rejoindre l'équipe de Laurent Ruquier en 2016. "Il y a trois semaines, la direction de France 24 m’a proposé de prendre la direction éditoriale de la chaîne française. C'est une belle proposition que je ne pouvais pas refuser", a-t-elle expliqué.

"Je crois qu'elle est soulagée de partir". La journaliste va donc retourner dans l'ombre, une perspective qui ne lui déplaît pas. "Elle a beaucoup souffert cette année. Je crois qu'elle est soulagée de partir", analyse Laurent Ruquier, le présentateur et producteur de l'émission toujours auprès du Parisien. "France 24 prouve que je n’avais pas fait un mauvais choix en la recrutant l’année dernière. Je n'ai rien à lui reprocher, je suis même content pour elle." Sa saison a été marquée par son affrontement avec la ministre de l'Éducation nationale de l'époque, Najat Vallaud-Belkacem, autour de la réforme de l'orthographe

Quelle remplaçante ? Quant à la place vacante laissée sur le plateau, Laurent Ruquier n'est pas très inquiet. Il assure qu'il va recevoir des "SMS de candidature toute la journée. Tout le monde veut ce poste", s'amuse-t-il. Persuadé de recruter une femme, il souhaiterait une philosophe plutôt qu'une journaliste.