Un News of Marseille au parfum sulfureux

  • A
  • A
Un News of Marseille au parfum sulfureux
Capture d'écran de la une de ce nouveau site internet d'informations, qui va tenter de se faire une place dans la scène médiatique locale.@ NEWS OF MARSEILLE
Partagez sur :

Ce nouveau site internet appartient à Alexandre Guérini, figure locale, actuellement incarcéré.

Un nouvel hebdomadaire d'informations en ligne, "News of Marseille", consacré à l'actualité de la cité phocéenne et de sa région, a été lancé mardi 25 janvier. Ce nouveau média crée depuis le buzz, mais pas seulement pour s’être affiché sur de nombreux panneaux publicitaires de la cité phocéenne : le propriétaire de ce nouveau site internet n’est autre qu’Alexandre Guérini, une figure locale, actuellement incarcéré.

Une paternité qui tombe mal

Ce site internet, hebdomadaire et gratuit, fonctionne avec quatre journalistes et s’appuie sur plusieurs pigistes, sous la houlette du rédacteur en chef Jean-François Carias, également chroniqueur à La Chaîne Marseille (LCM) et sur France 3. Mais tous les regards se tournent un étage au-dessus, à savoir au niveau de l’actionnaire unique. L’hebdomadaire est en effet détenu par la société SMA Médias, créée en novembre 2010 par SMA Environnement… une entreprise de traitement de déchets dirigée par Alexandre Guérini.

Or le frère du président du Conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, est en détention préventive depuis décembre 2010, mis en examen pour blanchiment, abus de biens sociaux, détournement de fonds et de biens publics, recel, corruption active, et détention de munitions dans le cadre d'enquêtes sur des marchés publics présumés frauduleux.

News of Marseille s’interdisant de traiter l’actualité chaude, les problèmes judiciaires de son actionnaire n’ont pas été évoqués. “Je vais éviter de faire un sujet sur une instruction en cours, ça ne sera pas très éthique“, se défend Jean-François Carias.

“Ce qui me gêne, c’est d’être jugé avant même d’être paru“

“Je ne renie pas notre actionnaire. Ce qui me gêne, c’est d’être jugé avant même d’être paru, on nous accuse déjà d’être partisan“, regrette le rédacteur en chef. “S’il y a une reprise en main, ce sera sans moi, je n’ai pas envie de faire un journal partisan“, prévient Jean-François Carias, avant d’ajouter “je serai garant de cette indépendance“.

Un site d’information “différent“

Balayant ces critiques, Jean-François Carias promet “un regard vraiment décalé, surtout à Marseille où l’information est assez aseptisée“. “On ne remplacera jamais La Provence“, concède le rédacteur en chef du site, avant de pronostiquer : “On offre un support vraiment novateur, associant texte et vidéo. On va bientôt voir les sites de nos concurrents évoluer“.

News of Marseille se veut donc un site “qui ressemble enfin aux Marseillais, avec une vraie liberté de ton et même de l’humour“, quand “tous les journaux locaux vivent sous perfusion des collectivités locales“. “Sont-ils libres de tout traiter ?“, s’interroge Jean-François Carias. En off, ces derniers confient en tout cas ne pas craindre ce nouvel acteur de la scène médiatique locale.

Un de plus , car ce nouveau média n’est que le dernier d’une longue liste de journaux fondés par des hommes politiques locaux. Comme le rappelle le site Info-economique.com, “à Marseille, depuis Gaston Deferre, son Provençal et son Méridional, Maurice Génoyer et son Objectif Sud, ou Michel Pezet et son Hebdomadaire, on le sait, la presse et la politique sont sœurs siamoises“.

C'est dans ce contexte que le frère de ce nouvel homme de média, Jean-Noël Guérini, mène la campagne des socialistes pour les prochaines élections cantonales. Le traitement de la campagne par News of Marseille sera suivi avec d’autant plus d’attention.