Un collectif de journalistes demande une enquête sur Bolloré au CSA

  • A
  • A
Un collectif de journalistes demande une enquête sur Bolloré au CSA
Partagez sur :

Reporters sans frontières et un collectif de journalistes ont demandé mardi au CSA d'ouvrir une enquête sur Vincent Bolloré, le nouvel actionnaire principal de Canal+.

Ils s'étaient déjà longuement exprimés sur le "cas Bolloré" dans une tribune dans le journal Le Monde. Reporters sans frontières et "Informer n'est pas un délit", un collectif constitué de plusieurs journalistes dont Fabrice Arfi (Mediapart) ou Elise Lucet (France 2) sont passés à l'étape suivante mardi, puisqu'ils ont directement demandé au CSA d'ouvrir une enquête sur l'homme d'affaires breton pour "censure".

La diffusion d'un documentaire annulée. Les signataires de cette requête reprochent à Vincent Bolloré, qui a pris les rênes de Canal+ cet été en devenant l'actionnaire principal de la chaîne cryptée, de trop intervenir dans les choix éditoriaux de la rédaction. L'exemple le plus flagrant de cet interventionnisme reste à ce jour la décision de ne pas diffuser un documentaire sur les pratiques discutables du Crédit Mutuel. Le reportage, censé être diffusé dans l'émission Spécial Investigation sur Canal+, a finalement été repris par France 3. 

Les têtes d'affiche de Canal montent au créneau. Peu après l'arrivée de Vincent Bolloré à la tête de la chaîne, les Guignols ont d'abord été menacés de disparaître avant d'être recasés sur la grille des programmes cryptés. Les têtes d'affiche de Canal et du groupe (de Yann Barthès à Cyril Hanouna) ont ensuite critiqué leur nouveau boss à l'antenne. Vincent Bolloré, lui, n'a pas changé de ligne et compte réformer Canal+ en profondeur. Il a été auditionné deux heures durant par le CSA jeudi dernier.