Tous les patrons du PAF déjeunent au CSA

  • A
  • A
Tous les patrons du PAF déjeunent au CSA
Olivier Schrameck, le président du CSA, reçoit à déjeuner tous les patrons du PAF.@ MAXPPP
Partagez sur :

DÉJEUNER DE LA MORT - Le Conseil supérieur de l'audiovisuel réunit lundi tous les dirigeants de chaînes, sur fond de tension.

Bon appétit ! Tous les grands patrons de chaînes françaises autour d'une même table : la scène a lieu lundi au siège du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), à Paris. Le président de l'autorité de régulation, Olivier Schrameck, reçoit à déjeuner les dirigeants des principaux groupes audiovisuels, a indiqué le CSA à Europe1.fr, confirmant une information du Figaro.

Autour de la table, Nonce Paolini, le PDG de TF1, côtoiera donc Nicolas de Tavernost (M6) et Bertrand Meheut (Canal+), ainsi que Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévisions. Mais les patrons des "petites chaînes" de la TNT ont également été conviés. Ainsi, Alain Weill, patron du groupe NextradioTV, propriétaire de BFMTV et RMC Découverte, sera de la partie, tout comme Jean-Paul Baudecroux (NRJ 12 et Chérie 25), Denis Olivennes (Gulli) [par ailleurs patron d'Europe 1, NDLR], Pascal Houzelot (Numéro 23) et François Morinière (L'Equipe 21).

De quoi va-t-on parler ? Officiellement, il s'agit de fédérer ces dirigeants autour de ce qui les rassemble, et notamment de discuter des moyens de répondre aux nouveaux venus dans le secteur de l'audiovisuel, fait-on valoir au CSA. L'incursion croissante des géants du Net sur les plates-bandes de la télévision, et notamment l'arrivée en France du service de vidéo à la demande Netflix dans quelques mois, devrait donc être l'un des sujets sur la table.

La TNT gratuite, sujet de discorde. Mais ce repas devrait aussi être l'occasion pour les patrons de chaînes de discuter à huis clos des sujets qui fâchent. Les tensions sont récemment montées d'un cran entre les grands groupes privés que sont TF1, Canal+ et M6 et les nouveaux acteurs sur le marché de la télévision. En février, plusieurs groupes propriétaires de chaînes de la TNT ont créé une "Association des chaînes indépendantes", destinée à défendre leurs intérêts face aux grands groupes. Leur objectif principal : empêcher l'arrivée de nouvelles chaînes qui viendraient les concurrencer sur la TNT gratuite. En effet, TF1 a demandé à diffuser sa chaîne d'information LCI en clair, tandis que M6 a formulé le même souhait pour Paris Première. Quant au groupe Canal+, il songe à faire lui aussi passer l'une de ses chaînes payantes, Planète+, sur la TNT gratuite.

sur le même sujet, sujet,

ENQUÊTE - Le PAF doit-il avoir peur de Netflix ?

LA LETTRE - Les chaînes privées demandent un coup de pouce à Filippetti

TÉLÉ - Après LCI, Paris Première veut devenir gratuite

NI FLEURS, NI COURONNES - TF1 et M6 enterrent la TNT payante