"Top of the Lake : China Girl" : que nous réserve la saison 2 ?

  • A
  • A
"Top of the Lake : China Girl" : que nous réserve la saison 2 ?
Elisabeth Moss et Gwendoline Christie dans la saison 2 de "Top of the Lake".@ Screengrab/See-Saw Films
Partagez sur :

La série TV de Jane Campion revient avec une deuxième saison de six épisodes, diffusés à partir de jeudi soir sur Arte.

Quatre ans après la saison 1, les fidèles de Top of the Lake tiennent enfin leur suite. Top of the Lake : China Girl est diffusé jeudi sur Arte, à partir de jeudi à 20h50. Le spectateur va suivre Robin Griffin (Elisabeth Moss). Cinq ans après les événements de la première saison en Nouvelle-Zélande, l'enquêtrice reste marquée par ce qu'il s'est passé là-bas. De retour à Sydney, en Australie, elle prend une décision importante : entrer en contact avec sa fille, qu'elle a abandonnée à la naissance il y a 18 ans. Dans le même temps, elle retrouve son poste dans la police criminelle, au moment où une jeune femme est retrouvée morte dans une valise, échouée sur la place. Et une fois de plus, les figures féminines sont au coeur de cette série.


Les femmes au centre du jeu. Dans cette suite, on retrouve les thèmes de prédilection chers à Jane Campion. Dans ses longs-métrages, dont La leçon de piano (1993), la cinéaste s'est toujours intéressée aux femmes en prise avec les problématiques de leur époque et en lutte pour assouvir leur désir profond (d'émancipation, amoureux ou sexuel). Pas étonnant donc, de la voir poursuivre dans cette voie. Dans la saison 2 de Top of the Lake, Jane Campion s'intéresse à la marchandisation du corps des femmes, à leur envie de disposer de leur corps, tout en traitant également du désir de maternité, pour se demander finalement : qu'est-ce qu'être un parent aujourd'hui ?

La saison 1 était marquée par les figures masculines, oppressant les femmes de tous âges. C’est le cas également dans ces six nouveaux épisodes, avec notamment le personnage de "Puss". Un proxénète, aussi violent que charismatique, dont la fille de Robin s’entichera.

Un casting réussi. La grande force de Top of the Lake, tient aussi à ses personnages. Encore une fois, leur psychologie est très soignée, développée et creusée. Pour les incarner, Jane Campion peut compter sur des artistes d'exception.

Révélée dans la série À la Maison-Blanche, Elisabeth Moss a ensuite incarné Peggy Olson dans Mad Men et plus récemment June dans l'excellente série The Handmaid's Tale (La Servante écarlate). En 2014, son rôle dans Top of the Lake lui avait permis de remporter le Golden Globe de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm, consacrant un peu plus une des meilleures actrices de sa génération.

Pour cette deuxième saison, Jane Campion peut également s'appuyer sur l'immense Nicole Kidman, qui s'affiche une fois de plus dans un nouveau registre, en jouant une mère adoptive dépassée, qui ne sait plus communiquer avec sa fille. 2017 sonne comme un second souffle pour la star, récompensée pour la série Big Little Lies au début de l'année et aussi à Cannes, où elle a reçu le Prix du 70e anniversaire, saluant sa carrière.

Gwendoline Christie, Brienne de Torth dans Game of Thrones, complète le casting. Avec Elisabeth Moss, elles forment un tandem policier à la manière des buddy movie, genre cinématographique venu d'outre-Atlantique où l'intrigue est portée par deux héros qui s'opposent sur beaucoup de points. Jane Campion transpose le modèle avec deux héroïnes, qui offrent une intéressante composition.